terminal-media.fr
icon icon facebook icon icon icon icon
cross

 
rss
 
Picto CULTURE


LES NOUVELLES

AT TOMORROW

Maybe, together we will last
In this sad world with blasts

Ivan want calory
Tchang want energy

Wolfs turns around so watch out
If they have a mission to Beyrouth

There is no talking-to
No sermon at this time too

Events comes as on Taïwan
Will be us together in the caravan



ROCK AROUND PS

Ils ont décidé, c'est le parti socialiste
Qui l'a choisi comme première sur la liste
Anne Hidalgo devient, reine sur la piste

Toute la France donne valeur
Eux, toujours direct, avec leur coeur
Pour l'élection de 2022, à toute à l'heure

Si Anne reste, toujours, avec un score bas
Je sais que François hollande est encore là
Que son bilan a le mérite d'avoir eu des résultats

Quelle gauche avons-nous en commun ?
Votre père doit-il avoir été ouvrier ?
Votre mère, institutrice à Pitivier ?

Doit-on suivre la tarte à la crème "woke" ?
Ou la "cancel culture" indigeste pour les potes ?
Ou le prèt à penser des cerveaux plein de flotte ?

Constat social de la politique d'Emmanuel Macron
Pareille à une politique industrielle d'un François Fillon
En duo avec Margaret Tatcher dans l'opinion

Paupérisation et prix augmentés
Sont et restent une vraie réalitée
Minima sociaux pour 8 millions vérifiés

Sans être critique d'un monde écologique
Sans vénérer, une graine de béton pourrite
Juste travail, santé et liberté comme ordre civique

Voyez-vous, autre désir pour l'élection,
Car la victoire est possible avec l'union
Ensemble, on l'a souhaite pour la saison

Car, chez Jean-Luc mélenchon, n'oubliez pas
Que peu de personnes ne donne le la
De la vaccination, qui, tous, nous préservera

Longtemps encore, une aiguille dans le bras
Peut être vaut-il mieux cela
alors que l'europe arrive à grand pas

Et les problèmes s'accumulent à Abu Dhabi
Désordre à l'est et ce n'est pas fini
Et avec les sous-marins, les américains et leur ironique philosophie...



RAFALES DE PRIX

Prix des Rafales en deça
Manu avait peur du trépas
Journalistique avec débat
Bonne affaire pour les émirats
Avec des couts très bas
17 millards pour avions de combats
80 oiseaux d'acier à ce prix-là
Contre balance ce qu'il ne fait pas



BPM ET NET

Brandissant les bpms
Sans garder flemme
Avec opération de berne

Avec flegmme approprié
L'ambition qui est née
Va nous emportez

Si tu sais ce que c'est l'état
Lorsque dans de sale draps
Tu te retrouves à l'étroit

Vous avez grassement profité
Demain tu vas devoir cracher
Grâce à notre expertise courtisée



BORIS'S CHOICE

It's up to you boris
to be a cake or a dish

it's up to you boris
to get a very bad fish

I hope you understand
that you fall in the sand

I hope you understand
that you not in the band

Cause, right now on her lands
it is quiet with no gangs

No creepy terrorists
No terminal finish


PERMANENT TELETRAVAIL

Terroristes du jour devant son écran
Du micro, de la soupe ou du compliment
J'espère un jour, pouvoir y faire sobre traitement

Véritable petit angélique mercenaire
Formé pour faire exécuté justice lapidaire
En secouant toutes les tristes chaumières

Mais où donc est passé l'émetteur
Certains en doute pour mettre tous le monde à l'heure
Avec les passagers en boucle des variateurs

Big ben cartonne avec radio city london
Pendant que britney n'est pas au mieux de sa forme
Tube ensorcellant, branché sur "on"

En ne pensant qu'à toi madame saumon
Moi, qui ne suis qu'un vieux sale thon
Une terreur de bonhomme couleur téflon


PRESQUE EN DIRECT

Ce soir dans l'émission "Presque en direct"
Il faut s'attendre à de la bave des suspectes
Qui viendrait raffraîchir tous les indigestes

L'appat innocent pour des gens menaçant
Vous conviendrez bien que c'est inquiétant
C'est la raison pour laquelle réciproquement

Vous vous retrouvez dans cette situation
Car comptable de la futile prescription
Je suis une malodorante production

Toux sèche dans tout le monde
Quand cela devient une hécatombe
Cachez gorges comptez secondes

Pensées sincères et attristées
Pour cet homme et cette femme confinés
Dans ce cercueil cloué où ils sont enfermés

Triste fin, je sais, c'est cloche
Du mandarin, jusqu'à sherlock
Dans la plus étranges des époques


DEMOCRATIE PRIVEE

Grave atteinte à la fébrile démocratie
Je ne pourrai peut être plus écrire à autrui
Si demain la truie s'est sentit grandie

Sinon, quand vous faites piratage
Tâchez de le faire sans ratage
Qui ne laisse pas de traces dans les parages

Par delà bien et mal, il ne fallait pas
Recommencer ce jeu tragique, car tout à la fois
Rattrapé par l'histoire quand elle boit

Partie qui dure depuis longtemps
Un peu plus et moi, je partais les pieds devant
Alors pour maintenant, au revoir les enfants

Dans un univers où le tarif est le même
Que tu sois joe, que tu sois wayne
Que tu sois hill, où que tu sois ben


RESISTANCE

Résistance par contumace
Elisabeth n'a pas fait de frasque
Pas de trains explosés dans ceux d'en face

Winston s'était battus verbalement
Avec juste un certain agacement
Pour les trois de yalta dans les balkans


ANTICORPS

Espèrons que chacun dans nos malheurs
Réciproques, puissent-on éviter les tueurs
S'ils espèrent voir des victimes ou l'un des leurs

Car ne comptez pas sur nous comme de la chair à canon
Parce que, si comme deux victimes de la saison
Il s'avère que vous soyez complices de la situation

Nous serons au regret d'informer
Que vous n'êtes plus en sécurité
Et qu'il faut en catastrophe, vous échappez

Si coalition, il y a, il faudra jouer serré
Surtout ne rien avoir à leur céder
Car l'infamie a assez duré

Alors, comme au tribunal populaire
Emblèmatique ou protocolaire
Elles tomberont toutes les têtes nucléaires


LARGUAGE

S'ils larguent leurs bombes sur paris
Que ce soit comme en afganistan ou en moldavie
un peu comme hier venant de moscou ou les états unis

Terrain péninsulaire ou paysage littoral
Diable propre sur lui ou clown stupide littéral
L'on va les coincer paralèle et en diagonal

Peu de chances que l'on n'y mettent les formes
Si néanmoins vous n'acceptez pas les normes
Des fusils et des contingents qui se forment

Envelloppé dans cet habit d'apparat
Habillez par une écharpe, elle viendra
Vous embrassez, sinon cela sera avec fracas

Soldats, juntes et généraux
Les toiseront d'en haut
Stigmatiser comme des risibles moineaux

Chassé, partout où vous irez
Certains se pinceront le nez
Comme morts-vivants, iront se lever


LE VOLEUR ITALIEN

Il est beau le voleur italien
content d'avoir pu faire le chien
l'enjoliveur des manuscrits de rien

Ils n'existent plus à la vente
Ce qui devait faire rente
A l'édition la plus puante

On l'interpelle tout là-bas
On ne voit en lui, qu'un petit malfrat
Ayant su les agacer pire qu'à Odessa

Simple technique de professionnel
Qui chante dans sa langue belle
Comme un tiroir à merveille

Caution de trois cent mille euros
Ca ne fait pas chère le brûleau
Pour celui qui l'a dans le dos

Car la juge aime l'alcool
Les histoires un peu folle
Des lois tranquilles quand il décolle


ENGUEULADES

Quand j'avance mon groupuscule
Comment veux-tu la triste bascule

La chaleur du roblochon
Fait dormir tous les marrons

Quand la menace se fait obscure
De regarder ensemble sur ton disque dur

L'avant garde des anciennes transmissions
Peut devenir la vraie tension

Ce n'est pas noble cette gloriole
Dans cette ville qui pue et doit sentir la folle

A grenoble dans la radio station
zyklon-b, le nom de l'émission

Est-ce normal ce formol
Avec un exclu de l'école

Un coursier pour une fusion
Est-ce aujourd'hui rôle de composition

Mais, où est l'instituteur
Quand il s'agit de toucher aux moeurs

Quand, il rapproche les petits branleurs
A l'école de la république, pour quelles valeurs

Est-ce toi ou est-ce ton frère
Avec jane ou ronda comme mêre

Qui, de tout ça pose problème
Embraye sur plus amples emblèmes

Alors que la "target" c'est simoni
Qu'il faut avoir dans son lit

Peu de mec y sont passé
Pouvez-vous me désavouer

Connaissez-vous mon histoire, j'en doute
Avec un alcool brésilien, sans doute

Alors que la disco d'istraël se met en branle
S'imaginant que s'ils bougent, je tremble

La france me regarde tomber
M'ignorant, ce n'était pas son blé

L'on ne partage peut-être pas le même combat
Quand, j'ai des paquets pleins les bras

Partout petits bourgeois et bien nés
Est-ce qu'un fainéant doit toucher

Minima-sociaux avec fonction de claquer
Le fric des autres pour polluer

Elle, a inventé une histoire
Le faire dormir comme la Loire

Aujourd'hui, ce ne sont plus des enfants
Plus, protégé par papa et maman et les grands-parents



ELECTRIC VALERE

Valérie, un jour, c'est poutine
Pour le voyage en Iliouchine

Valérie de la bobine
Ton mari PDG, aime les machines

Valérie de la turbine
Electricité Générale dans la cuisine

Valérie toutes tes actions
Valent beaucoup de stock options

Valérie en comparaison
Mes revenus ça ne sent pas bon

Valérie dans ta fonction
La réalité n'a pas sa raison

Valérie, ton semblant d'idéologie
S'appelle dollar sans démocratie

Valérie, avec des paroles pourries
Tu sais flatter les plus nantis

Valérie, tu provoques les profits
Sans les travailleurs, dans l'économie

Valérie, le partage des valeurs
Sur ta pendule, n'est pas à l'heure

Valérie, tu ne vois que les couleurs
Dans les entreprises avec la ferveur

Valérie, ton commerce extérieur
C'est l'économiste étranger et acteur

Valérie, je suis certain qu'à l'école
L'on te prenait pour une folle

Valérie, je sais que quand la bourse décolle
C'est l'aigle américain qui s'envole

Valérie, vos profits de trolls
C'est dégradant comme la vérole



DIPLOMATIK T'CHOK


A cent millions à l'heure
Vladimir ne fait pas d'erreur
Il impose son quart d'heure

A munich, on improvise
Sans sortir de la crise
Avec Donesk qui se fige

En Ukraine mobilisation générale
Dans les abris, protection totale
Avec une guerre peut-être sidérale

Olaf avait prit l'avion
L'Ukrainien a rencontré Macron
Joe et Vladi cherche la négociation

Le commissaire politique
Trouve la situation critique
L'on parle de bombe atomique

Alors qu'avec Sergueï Ivanov
Avec le son de la Kalachnikov
Gorbi vient d'acheter un kouglof

A Strasbourg, l'on s'inquiète
J'ai sous le lit une mitraillette
Pour le tableau avec la palette



CONFLIT


alors que si à l'est ça stagne
on peut frapper vos centrales
comme à tcherno comme à taiwain

je suis d'accord avec Angela
nous frapperons fort si l'on doit
avec olaf cette fois

industrie à bout de souffle
sale temps pour la bourse
économie à bout de course

tractations terminés hier
la chine peut devenir fière
dans son rôle d'auxiliaire

pays sattelites dans le viseur
vladimir j'ai un chargeur
une box pour le téléviseur

pour voir en direct la défaite
avec un soldat devenu bête
s'engageant avec la boulette

salaire et pouvoir d achat
ça ne progresse encore pas
alors qu'à l ouest choux gras

avec ce cas de figure
la guerre est maintenant sûr
je te donnerai ma pelure

car pour moi dans notre europe
pas de place pour un flop
ta réaction je m'en moque



CRISE


ça fait plus de deux ans
avec plus personne dans les rangs
La famille n'est pas sur le champ

pendant le dernier G7 il n'était pas là
impérialiste des présidents et des rois
ne voulait que lumières et apparats

Racontant toujours les mêmes histoires
éminence bleue dans son ciboire
rouge et blanche pour le vitricide "oscar"

s'imaginant toujours avec un coup d'avance
calfeutrant sa communication d'errance
avec une bande de villageois en d'échéance

et où se trouve les dollars et les euros
pas besoin d'être un blaireau
c'est toujours chez le héros

soliloques tragi-comiques du matin
textes se trouvant sur le chemin
pas de lui en occupant le terrain

alors essayons de sauver la paix
des mesures et des cris d'orfraies
des dépèches ne buvant que du lait

souriez donc devant la caméra
maudissez le matin aux abois avec le retour de la petite phrase en bois


DOLEANCES D'IDEES SUR ATC


S'agglutinant les unes après les autres
elles traînent en s'imaginant moins pauvres
sur les chaises du plateau avec idées en dose

décryptant la petite image
commentant la simple phrase
ils sont puant comme cinq petits pages

jeune curé très séduisant
aime les scouts bien pensant
Espère être dans un gouvernement

Révolutionnaire dans le viseur
de tous les enfants de choeurs
barbousards avec droit de rigueur



SINCERE VLADISOTOF


depuis quatre jours sans sommeil
son radar fonctionne à merveille
Il vient de recevoir un mel

Il laisse entrer le message pourris
sans savoir ce qu'il traîne avec lui
hameçonnage, dans la fenètre ici

l'europe s'inquiète ce matin
alors pas de clic sur les liens
dans la cyberguerre et son maintien

dans la bataille sur twitter
fakes news à toutes les heures
y aura t-il des déserteurs

intérêts trop nombreux américains
stygmates sur le front européen
il faut défendre les africains

Potage dans les tranchées de vlamosk
pour le tonus des soldats de donesk
processus de paix ou de guerre à kiev

pas de dérive chez vlad le psychologique
juste des pensées refléchies, voire cyniques
stratégie de l'accout en suite technique

cohérence dans l'histoire de françois
fermant la porte encore une fois
en dirigeant poutine vers les chinois

programme dans l'extérieur
a l'entendre les indiens seront dans le choeur
et les problèmes deviendront malheur

banlieusard des pays sattelites
vladimir a t-il prit une cuite
dans le samovar avec la moscovite



OLIVIER EN SOLITAIRE


solitude d'olivier le navigateur
avec son langage en fleur

pollution chez les bretons
le président a prit l'avion

avec les souvenirs d'enfants tatoués à la bonne heure
est-ce la réalité du monde des menteurs

outre-manche ou chez les marsiens
spéculant, seul avec les dauphins

mort sous les cocotiers dans le vent
ou sur les terres au soleil levant

Reclut dans son rêve d'hier
s'imaginant être la première pierre

merci, s'était vraiment un plaisir
a t-elle eu l'occasion d'en jouir

sinon peut être demain ou dans mille ans
quand poussières sera dans le temps

ou bien elles ne pourront plus avoir d'enfants
avec la charmante charogne de leur maman


NULLE NE DURE


bombinette sur moscou avec vladi
alors représailles sur varsovie

C'est le tueur de rat et de souris
pour tout ceux qui s'introduit chez lui

en buvant de la polonaise vodka
et de la smirnoff sur la volga

élections à la douma
pour le chef de l état

dans le ciel s'éloigne le cosmonaute léonov
et son copain le joueur d échec karpov

dans la banque de nalvany l'élu
comme l'alibi en un cerceuil vermoulu

là, où les chiffres augmentent
où la misère ne fait que descendre



VIDEODROME


bouffés par les vers
transpersés par sabre au claire
pour les villageois avec ce qu'ils suggèrent

dans le confins de l'histoire
poursuivis par uniformes en gloire
du festin maintenant ce ne sera plus que poire

ils étaient bandes en gueunailles
envoutés par grenadiers qui déraillent
dans l'espace virtuel de bataille

avant que nazillon n'évoque instant fatidique
et vidéo avec drogue pour l'allergique
reprit par diplomate digne moscovite

les macrons sont prèts et les allemands aussi
si les négociations sont désormais fini
si c'est terminé aujourd'hui



PAQUETS DE SANCTIONS


les options ont étés prises
corespondantes et bien précises
avec des solutions exquises

paquets de sanctions économiques
fruits de réflections politiques
contre l'ancien pays soviétique

nous approuvons en parti la décision
dans le cadre de la non agression
moins celles des rêgles de coercision

pour les armes vendues pour l'ukraine
n'est-ce pas là, provocation une énième
poutine n'attend que ça, mister biden

car si attaque de l'ukraine, il y a
les russes ne feront pas leur loi
avec une confrontation et un combat



TIME TCHANG


sur mon ombre, ils discutent
dans des endroits de lutte
sur une montre de plus

blanche était la pièce
de cinquante-cinq sesterces
offert à ma mère princesse

mais sans retrouver cette fois
la facture chez moi
la réparer l'horaire, je ne peux pas

est-ce que ça m'est égal
alors que je suis normal
demain le problème sera-t-il floral

parfaitement adéquate
dans le cadre d'un fric frac
comme dans la série "kojak"

car en se faisant enfler
de trois milles mêtres carrés
et d'une montre payée

sera t-il respecter le contrat
sans personne chez moi
sans pression, avec argent frais pour moi

alors que le plus longtemps, ça survive
dans une extraordinaire perspective
car blanche montre doit vivre

je ne serai pas complice
d'un compromis de vice
d'une vieille dame tuée par la police

ou par d'autres personnes d'un arrêt du coeur
qui voulait cette place, allez chercher l'erreur



PECHE FISCALE


au quatres coins de la planète
les pauvres, les abrutis, les bètes
vont devoir payer leurs dettes

car c'est déjà justice fiscale
qui s'abat à la loyal
vous n'aviez pas à piller le fond royal

dingues habitants qui pillent
pour avoir quelques billes
vous détournez comme les plus vils

ils vous faudra payer
vous serez plus que taxés
pour argent encaissé

nous plaisantons encore
sur ce final accord
qui ménera au public trésor

dés lors ça s'approche
vous verrez rien de moche
c'est bon pour la sacoche

moi je crée structure
avec vision du futur
sur la ligne avec friture

car j'irai à la pèche
celle à la perche
en préservant l'espèce

et j'en mangerai le soir
fumant la bête dans la mangeoire
comme boucanier à la foire



LE THEATRE DE LA SITUATION


quand l'ukraine est dans le blizzard
avec vlodonimir dans le cauchemar
il jette derrière lui, un regard

clowns comme éric ne font plus rire
avec leurs videos, et leurs dires

quelques vieilles tôles ont étés descendus
j'espère que les pilotes se sont suspendus
aux sièges éjectables à flux tendus

avec des canons qui ont été détruits
la défense avait son droit, pour lui, aussi

dans une opération militaire spéciale
ou autour d'une réunion, d'une table
pour l'instant, ce n'est pas valable

vladimir avait prévenu
n'a pas prit vlodonimir, au dépourvu

pour le va t-en-guerre de l'est
au bureau du kremlin, avec la sieste
c'est terminé, l'éternel fresque

après conversations à l'assemblée
dans le secteur financier

gaz avec hausse tarifaire
sporadiques, canons téméraires
j'échange du feu, j'échange du fer

les sirènes retentissent
au loin, problablement une hötchkiss

Tetyana vise et tire sur une arme baïkal
la chasse au sanglier sera totale
dans le viseur des confrères à épinal

sur les marchés boursiers, il y a réaction
avec accès américain pour la grave sanction

la carte est maintenant stratégique
pour la "résistance du peuple" dans la suite
pour la vallée de l'oural, ce sera systématique

renseignements capturés à kiev,
de la pologne, de l'est à l'ouest

capacités engagés de l'armée française
avec toutes les forces n'en déplaisent
maritime, air et terre dans la fournaise

informations, images sattelites
données miltaires, vraiment toute une liste

Une question préliminaire pour poutine
que cherches vladimir
confronté à la réalité, avec la guerre pour seul avenir

L'ukraine peut-elle tomber dans un avenir court
car mister johnson, père et mère depuis le lever du jour
s'attendaient à ce rendez-vous de sourds

à définir maintenant tous les scénarios possibles
il faudra s'attendre à encore des images terribles
quand bombardements font trembler les caméras sensibles

alors qu'à lille on y croit encore
dans cette attaque c'est à clore
quand olga se trémousse d'abord

l'otan est génial aujourd'hui
alors que certains européens l'on dit

brêves allocutions de quatre minutes
tout est dit et enregistré dans la flûte
résonne dans l'europe avec la lutte



BOZO LE CLOWN


funeste plan dans l'escalade
voilà que monsieur clown fait dans la salade

que le tonnerre sonne avec la démocratie
pour combattre les associations pourries

quand argent public avec large donation
offre a des privés grandes rations

pour que celui avec moyens garanties
puisse se doter d'armes pourries

tout est prouvé à ce moment
dans ces images captés à cet instant

site de fenètres en plastique
parle à l'opinion publique

pédopornographique dans la page
internet et cinéma étaient présage

avec un laffitte tellement grossier
tellement logique très concerné

comment bozo sera plaisant
dans son smoking devant sa maman

maintenant, il faut couper robinet
pour cette bande de pigeons dans l'estaminet

étaient joyeux, seront piteux
ils s'étaient bien amusés

avec leurs boites dans le décor
en partageant le puant trésor

tout simplement nous couperons
les budgets, nous les dénoncerons

contre les terroristes
de la pelliculle sociologique

s'il y a, nouveau problème chez moi
au niveau du protocole encore une fois

ce sera un problème militaire
une bonne raison pour les faire taire

car après nombreuses agressions prouvés
les lapins seront cette fois tirés

dans une politique issue des urnes
vous pouvez crier ça à la une

intercepté par la force aérienne
en ukraine au bord de kiev

dans cette guerre majeure
avec au final les nouvelles heures

des paquets des contrôles routiers
des signaux non identifiés



ELECTRIQUE TROPHE


oh vous pourrez chanter
lorsque la lumière va cesser

c'est dans la nuit toute noire
que la bougie, trouve un nouvel espoir

Sans éléctricité la semaine prochaine
il fera froid dans la plaine

dans la ville dans tout le pays
même également dans toute l'europe, aussi

c'est glas glas dans les états
depuis de nombreuses années déjà

avec le contrôle des transactions
et toutes les positions de la corruption

aujourd'hui avec ouin-ouin
qui pleure, c'est la crise sur le chemin



CRETIN A ROUFLAQUETTE


la seconde traces des corruptions
quand elle s'organise en solution
des costumes de la saison

et les décors sont semblables
à des stations radios et spatiales
et ça renvoit aussi à des menteuses vestales

alors merci d'avoir voter pour moi
dans une serie américaine de guinguoi
ma montre salvatrice accrochée à mon bras

merci j'ai une pensée pour antoine de caunes
qui pendant la grand messe fait l'aumône
sur le prompteur enthousiaste qu'il visionne

Merci pour cette récompense pour sublimer le réel
pour la meilleur photo qui était devenu ma nouvelle
dans mon oeil avec ce que j'ai bâtis la veille

C'est du travail et beaucoup de courage
même si ça rends tout cela chronophage
sans passer de temps en matière de ménage

avec des gens infiltrés
comme un ami officier
ça c'est assuré

car avec ta justification
en validant ma supposition
films "pedo" viennent de toto, c'est mon affirmation

pas trés recommandable cet homme
car j'ai dragué sa vieille pomme
dans une lutte sans normes

je n'oublierai pas, de le rappeler
à toutes les assemblées
une bonne occasion, de vous enfoncez

mais as-tu donc encore la cote
du président avec la note
de tes films, qui sentent la crotte

ça serait intéressant
d'avoir comme élément
ces détails vraiment très surprenant

Sont t-ils projettés dans le palais
encore un petit café, avec un peu de lait
un cadre prestigieux, est-ce que cela vous plait

hélas antoine, je ne peux pas te plaire
car ce qui m'attend, ce sont d'autres affaires
moins stupides que celles que vous osez faire

il suffit d'une étincelle pour qu'avec la mèche
dans le mur se trouve la grosse brêche
avec le scénario "est-ce que ça peut rester au sec"

c'est ainsi que tombe régime et gonflette
avec pertes et fracas sans espoir de fait
dans un état, celui du crétin à rouflaquette



FEMMES ET ENFANTS


c'est un défi qui nous concerne tous
mais dire quoi à propos de l'ours

qui l'a roulé dans la farine
lui tout seul avec ses rimes

dans le plan de résilience
bombardé avec les stances

qui souhaite rassurer
avec les équipes de TV

appuyant l'ukraine
la dernière arme, le bas de laine

il a prit tous les risques
à kiev et avec la suite

je vous dis à bientôt si je ne suis pas mort
est-ce que le pouvoir tombera, en étant plus fort

est-ce que ça décalera, candidature
la viande, on en mangera, ça c'est sûr

il aura mené la lutte avant
c'est très important

avec les frais offert
avec cette misère

à karkhiz
où dans la bise

ça me fera plus chaud au coeur de faire ça
cet éternel combat où l'on a tout donné pour ça



VARIETTE A KARKHIV


l'on si prend tard
avec influenceurs et faire part

médias sur sol européen
chassés comme bêtes à venins

flots d'images frontières encombrées
il faudra étudier

chine encore ambigüe
joue l'ingénue

kiev deuxièmes jours de combat
à cran toujours les soldats

témoignage du général
facétieux et global

résistance s'enlise
que des blessés à karkhiv

écoutons témoignage
de la jeune femme en lainage

explique comment faire attention
pour faire partie de la population

c'est décisif
histoire de sisyphe

guerre des nerfs
plomb dans le cuivre, c'est amer

possible destruction massive sur le sol
encore bloqué pas de bol

à moscou large manifestation
orchestré comme manipulation

et pas beaucoup de gens
autonome de la situation

cyberattaque des annonymus
sur télévision rt russe

rien en comparaison de l'otan
dans son rôle d'infiltrant



SANS ESPOIR


les européens l'ont décidés
au niveau des sanctions ils ont encerclés
le pouvoir voulait résister

c'est sans espoir
dans les yeux des femmes c'est le désespoir
à tous les rateliers, ils voulaient dîner, hier soir

tragique destin
dans un avenir court oppobre dans le jardin
négociations plus possible pour eux c'est la fin

sourde oreille
pour quelques-uns l'état plein d'oseille
redistribution médias toujours sans pareille

cyberattaque
cible dans un cloaque
chemin tracé dans la guerre opaque

communications perturbés
imperturbable la vie reprend sans être inquiété
il en faut plus pour destabiliser



LES COUTS A PREVOIR


A cette heure
panique et malheur
escalade ferme et inédite de la peur

zig zag dans temps long
tension et forces politique dans la situation
il y a frayeur, diplomatie pour la discussion

swift comme unité de regard
c'est maintenant ce qui est mené avec retard
le principal moyen européen ce n'est plus rare

Traquefin avec solidarité
saura juger et débattre avec dextérité
vision à long terme confiance comme santé



SWIFT POUSSIERE


mega-fric sur canton
en trouvant la solution
swift dans l'élaboration

goût de l'effort pour redistribuer
c'est ce qu'ils ont envisagé
avec argent frais pour participer

alors dans ce cas
un siècle plus tard, on parle russe à "Saint cas"
voulez-vous de ça ?



IVAN ET VALERE


la population prit en otage
à deux euros cinquante le potage
alors que brave gens, surnagent

tout est vitrifié
la bonne, le jardinier
le nucléaire, c'est moi, le bombardier

pas de place pour deux
je leverai les yeux
quand vous serez vieux

valère transférait sur les comptes
nathalie et ses nombres
ivan envoyait, au sattelite infos, sur une ombre

et j'entends déjà
"comprenez-moi"
la rage aux abois



LUSTUCRU


macron ne l'a pas cru
en mangeant, pâtes lustucru

étroitesse cérébrale
sans communication verbale

à kiev à moscou à odessa
ou avec menaces létales à alaxa

mise en scène des russes trouffions
pour l'ukraine fiction

j'ai la gorge très serrée
quand je vois tout ces réfugiés

je ne dis pas que ce n'est pas réalité
je dis qu'ils sont juste abusés

par vladimir le grand frère
et volodimir le nouveau chef de guerre

selon le sens du vent
de face de dos ou par devant



L'UKRAINE CONTROL


Conséquence de la guerre
très embêté car hier
le pays était notre frère

longue histoire en commun
impérialisme, révolution, même destin
guerre, occupation, à peu près, même chemin

coopérations nombreuses
spatiales heureuses
financières et commerciales, sérieuses

regarde vladimir mon site
je ne l'ai pas inventé très vite
avec la grande guerre patriotique

les termes et le vocabulaire
ce n'est pas un cimeterre
michel strogoff, jules verne le littéraire

Tout ça est si décevant
pour finir les pieds devant
sur un front est/ouest comme avant

même s'ils sont présent, les américains
ce ne sont pas les européens
nous sommes encore, sur notre sol souverains

après tous les efforts
de part et d'autre, nous sommes forts
énergie, nous maîtrisons, sans avoir tort

je pense à la solidarité
sur la planète, y'en a pas deux
ne se retrouvant pas toujours dans les cieux

dans le monde entier, nous sommes vus
forces militaires de dissuasion, c'était prévu
tout à l'ouest le roi du burger est déjà nu

si vraiment, vieux nous vivons
abattus dans un avion
tiré par un vieux "con"

dans un cadre géopolitique
comme à l'âge du nazisme
sur fond de menace économique

peut être que mourir
c'était avant de jouir
de ce que nous étions et faisions avant de pourrir

appuyer sur bouton
comme dernière solution
acculé après dernière cohésion

tout perdre d'un seul coup
en rendant les marchés fous
dans le cadre d'un piège à loup

"suprématie aérienne"
événements toujours en ukraine
l'on reste bloqué sur les brèves

pourparlés envisagés, dernières nouvelles
crise sous-évaluée dans la citadelle
pas d'espoir de révolution réelle

l'âme slave renifle encore
pour le beurre et le porc
a kiev pour un accord

stopper le combat
des cadeaux, j'en ai plein les bras
géostratégique, visons le débat



TRAQUENARD AU HAVRE


Sans voir comment
la sortie de l'élégant

chef d'entreprise
roi de la méprise

peintre de surface
de la neige, de la glace

mode pendant l'hiver
des naseaux de fer


cheval de feu
stroumpf bleu

petit errrant
sur planète maman

éternel religion
sans comparaison

morale de ceinture
simple conjecture




PIRATE DU MERCREDI


conseils aux enfants
si sirènes tu entends
moins de carburants

ville rasée à karkhiv
visiblement des offensives
militaires et civils

réalité du combat
aucune peur du trépas
au coeur de l'état

Infrastructures fonctionnent toujours
touchant de bravoures
pour acheter du yaourt

urgence des combats à mener
si c'est tout à fait indiqué
avec toutes nos identités

Manipulation à mis mots
au delà des dingos
avec la résistance, des ostrogoths

objectif de bords de mers
avec réfugiés sur terre
dans cadre militaire

allocution du président
mettra t-il pieds dedans
avec chef de l'otan

américains restent en retrait
mais les trouve très suspect
de duplicité avec des intérêts




PAROLES ET MESURES


en fonction, malgré la crise
je ne savais pas, s'il y avait méprise
maintenant, faut-il résister ou frire

avec des paroles et des mesures
tout pour ne pas faire, la fracture
il garantit, la maîtrise, une vision sûr

avec une liaison électronique
comme une attaque soviétique
en cherchant mes emails stratégiques

Il contre, c'est son seul projet
au regard de la résistance, au sommet
une information venant du site ricochet

avec bricolage et discours spécial
ça recycle, rien d'un travail génial
ferveur des fainéants, c'est totale

david contre goliath
moyens pas adéquate
erreur, près des carpattes

fatale tentative
ce sont les forts qui survivent
pas des puissants avec ogives

je donne du réconfort
sérieux et sans effort
aux femmes et enfants de tous bords




LA FUREUR DE L'EST


bombardements et sanctions très fortes
embarrassé ayant ouvert toutes les portes

il se prend pour un dictateur
un triste petit fureteur

visitant machines des autres
et sabotant tel un drône

c'était la grande époque
dans l'ukraine pop

pas encore dans le viseur
avec la traque du collimateur

comme si c'était la vitesse
qui donnait le ton de la prouesse

mais efforts étaient vains
car de sa machine, il ne voyait rien

se prenant comme dans un état
ayant tous les droits

avec la contribution sinistre
des pires des politiques




FEMME D'EOLE


avec la chance d'aller à l'école
en contrant la femme d'eole

déjà dit hier soir
objectif de vladimir dans l'isoloir

fréquence radio est si belle
me lui la pression sur rtl



DANS CE CONFLIT-LA


vente direct de la ferraille
point à un avant tenaille

bras de fer avec poutine
va t-on le guérir de son angine

avant je n'ai rien demandé
quand contingent a été envoyé

même manière de part et d'autres
pour faire toujours fuir les pauvres

histoires déchirantes
depuis longtemps ils pensent

à des cocktails molotov
je me rappel, avec du stock

avec une petite fille qui miaule
et son père boit du café à kherson




LA CONTRAINTE NUMERIQUE


avec alstom, c'est la bonne forme
l'hydrogène, c'est la bonne norme

Station ferrovière
pour bataille, rail de fer

contexte tordus
ça, ça n'a pas plût

retro-commission
défis dans la transaction

le train déjà arrêté dans la gare
je défends avec mes phares

une réponse exigé, c'est la conséquence
pour gagner en indépendance

crise à traverser
sans avoir à ressasser

explication à donner
risque de bafouiller



VENTE DES BAVARDS, VENTE AU RADAR


télévision à vendre
doses en plus des circonstances

télévision à vendre
bâtiment des bonne conscience

télévision à vendre
groupes ou singulier dans la tourmente

énergie dans la tempète
accord béton pas très honnête
industriels, indépendants se trouvent bête

technique dépassée du streaming
législation européenne, droit dans l'abîme
haute finance ou acculé dans la frime

économie d'électricité
fiction ou fusion ayant droit de cité
parents et enfants dans le futur à proximité

cnn ou fox tv
bbc news ou bfm tv
arte.tv ou apple.tv

batterie contre hydrogène
les immeubles amènent la peine
sociétés, particuliers sont sur la scène

moteurs à l'un, moteur à l'autre
chasse et famille ou vie des apôtres
fonctionnaires et salariés ou est-ce l'autre

chef de l'état veut-t-il vendre
président candidat au combat
lâche ses forces, simple constat

raisons de diversification
souhait de nationalisation
comme un echo dans la maison

ambiance angoisse dans le jingle
publicité stupide dans la sombre jungle
discours politique de l'ours ou de l'aigle

fréquences civiles ou militaires
plus de nouvelles de la maison mère
dans des situations délétères

en .net, .fr ou .com
dans les airs ou avec les télécoms
Quand une télévision devient plus forte qu'un homme



MATIERES PREMIERES


agroalimentaire
produits avec valeur première
de toutes sortes même délètères

sylicium pour électronique
silycone dans batterie mécanique
licence papier étatique

chimie pour pharmacopée
produits pour opérer
en toute légitimité

logiciel
gaz au naturel
l'europe au delà du juste mensuel

temps longs
avec fluctuation
prévention avant affirmation



HOPITAL DETRUIT


Vladimir détruit un hôpital
comme la péche au lac baïkal

l'ancien dignitaire du parti
pousse ses ailles jusqu'au bistouri

que ces crimes de guerre
sont pour le moins austères

sa technique fut utilisée en syrie
comme ce matin à podivski

Les aiguilles, les masques et les gants
disparraissent ainsi avec le vent

dans la fraicheur du moment
c'était le bombardement

et tombe dossiers, literies et étages
dans les gravas plus aucunes pages

personnel et malades meurent
enfants n'ont plus que des pleurs

c'est la logique de vladimir
quand tu résistes, il tire



A DES MILLIEUX DE TA TERRE


Je débusquais le Parisianisme
Dans cette ville de pleine de tactiques
Le politburo chassant les cosmopolites
Avec des appareils téléphoniques audio-numériques


Le plus drôle dans cette histoire
C'est que le grand frère dans sa boule de crystal continue à y voir
Attendant le suicide du frère de la ville sous-préfecture d'Issoire
Alors que pour chris, il n'en est pas question de le vouloir


En réplique, c'est le chinois qui en vitesse brouille les dernières informations en vitesse
Sur ordre, le site Internet est abîmé, pour une nouvelle transition avec ce qui, depuis toujours, le grand frère stresse
Sho ling le chinois et le grand frère, ou au Viêtnam avec Din, dans la conversation avec l'Algérie qui opresse
Il reste l'entreprise allemande comme la cinquième dans la situation avec une promesse


Car j'entends les culasses des fusils mitrailleurs qui claquent
A Issy et Boulogne la télévision menace avec ses remarques
Si bientôt dans le poste, le président parle, avec armes de destruction, missiles qui démarquent
Si saisis dans l'instant, ici, plus de nouvelles, c'est que l'élysée a fait "fracasse" ? Avec un système qui matraque


Le reste de la famille dans la fusion se déchaîne dans vision de conviction nouvelle
Alors que depuis longtemps entassant plan et contant mythes et merveilles
Espérant punition pour l'espiègle belligérant, avec disette de budget du vociférant soi-disant dans temps-réel
Double discours des revanchards et des vautours depuis longtemps vendaient armes et idées volés à berta la belle


Du service public, ils venaient, se sentant obligé de corrompre des nouvelles fonctions
Du privé, en cercle réduit de famille, vendant à bas prix, les transmissions
Tentant vainement, à travers repas et dates, celui du samedi-midi, mélanger les plats avec les émissions
Se sentant si grand devant ses deux marmots, l'un dans la gratte, l'autre la calculette, c'est meilleur pour la facturation

Avec marie, les faisant cuire, en les marinant, même très très longuement
Avec des conversations depuis très longtemps dans un univers hospitalier et aseptisant
Ils s'imaginaient que la psychologie reste figée dans le temps avec de nombreux produits alimentants
Dans cet univers des pays avec tendresse à deux balles, de saltimbanques, de charlatans, c'est verbal et hypocrite, en attendant complément

19/03/2022-CS-Terminal-media©



VALSE A VIENNE


Lui, est plutôt nonchalant
Déchiré à l'huile permanent
Illicite pour contrevenant

Dans l'organisation ukrainienne
Leur rôle voulant faire sienne
Appartements et bonnes enseignes

Prendre datas et renseignements
Il y a déjà maintenant 7 ans
Sur disque dur et dans le vent

Elle, garde calculette en main
De Bodö, à Rennes, à Montrouge, c'était plutôt vain
Sauf détruire programmes pleins

Lâchement pendant que je dormais
Le début du pire, est-ce que ça vous déplait
Retaite à 65 ans pour le travailleur polonais

Car l'on ne plaisante pas dans l'armée
Quand l'on foule avec ses pieds
Le drapeau français qui n'est pas timoré

Car quand on se veut drôle et charmant
C'est comme dit Jean-Pierre, un chenapan
Comme le corse et l'allemand

Pourtant l'un était autrichien
Ca, j'en suis sur et certain
Il avait fait un sacré tintouin

Voleurs et destructrices de datas qui valent
Générosité avec des dons de la pitié de portail
Ils cherchent maintenant du travail

19/03/2022-CS-Terminal-media©



ADOLF FRANKLIN JOSEPH ET WINSTON


V2 qui tombent sur Londres dans des colonnes
Morts vivants dans l'ombre en Pologne
Cas du conflit qui traîne à Cologne

L'un envoi émissaire dans verte prairie
Fustigé et moqué par le buveur de wisky
Qui connait à l'époque la valeur des prix

L'émissaire restera en prison
A la fin, plus aucune sanction
La mort toujours en question

Winston et Franklin dénoncent le consortium
Joseph attendra l'automne
Et adolf annoncera ultimatum

S'organise fruit de la relance
Quand déportés n'ont pas de chance
Avec charbon et pétrole dans la danse

Adolf n'a pas le choix
De la paix Winston n'en veut pas
Franklin pour son peuple se taira



DANS TA FACE (in your face)


Petite gourde, tellement méprisable
Se substituant comme informable
A une personne raisonnable

Petite sotte démasquée
Derrière ton masque faisandé
Avec tes 36 ans et tes programmes usés

L'on prouve ainsi, la réalité
Le piège, où vous êtes tombés
Une triste confrontation dans la vérité

Vous ne ferez pas le poids
Car, j'ai le bon droit avec moi
Alors ne vous étonnez pas

Nous vous traquerons
Stupides bêtes à juppons
Invariable tube à siphon

Petite chiasse
Chiure de connace
Mon soufflet dans ta face

Je resterais courtois
Jusqu'à la dernière fois
Avec un ton narquois

Si disparaissent ça et là
Petit fretin puisque, c'est comme ça
Les biscuits granolas, moi, j'aime bien ça

Est-ce que vos enfants aussi
S'oublient t-ils encore dans leur lit
Passez-vous encore de belle et bonne nuit

Rassurez-vous ce n'est que du passage
Il restera toujours du potage
Mais, il n'y aura plus de goyave

Car étalé sur plusieurs générations
Il y aura, ainsi, nombreuses sanctions
Famille maudite sans considération

Au regard des couillons
Moi je tourne en rond
Là, pour t'irradier et donner formation

Dans ton véhicule
Ou sur la plage, recule
Car mon rayon sur toi, se divulgue



DOUBLE TROUBLE


C'était stupide la mise en scène
Ton imbécile stratagème
Avec civils baignant dans la gène

Le plus large de vos soucis
C'est vos réputations aussi
Et votre diplôme de psychologie

Abrutis de la première heure
Avec la volonté de semer la terreur
En riant comme un idiot tueur

Dans un hôpital ou dans la caserne
Avec un char ou la verte plaine
L'on se défend sur cette terre pleine

Tu es bien seul, est-ce que le conflit persiste
Te sens-tu isolé, doutes-tu avec cet oeil sinistre
Les réseaux sociaux vous rendent très très tristes

Ton peuple ne voulait pas ça
Peux-tu me l'avouer, sans sang sur les doigts
Situation qui stagne, c'est indélicat

Dans le cadre du quiproquo
L'âme slave comparé au "boléro"
Ainés et cadets, ce n'est pas des jumeaux

Recul camarade que l'histoire te digère
Dans l'espace de survis faites machine arrière
Que la raison vous rendent tous solidaire

Dans ces endroits de confusion
D'une simple et bonne compétition
Dans la plus clair des versions

Si vous croyez que tous vos effets
Est le résultat des meilleurs des essais
C'est que vous vous trompez de sujet

Vous n'osez pas vous approchez
Je vous le confirme car persuadé
Le nazisme n'est pas apropprié
et le sang doit cesser de couler



CITOYEN KAINE V.


Sur ton corps noir fait de l'ébène
Non pas ce continent avec baleines
Mais ce territoire criant comme milles sirènes

L'antracite de ta peau
Sous cette robe comme fourreau
Compte plus qu'oripeaux

Dans mes draps blancs
Sur tout mon continent
Avec le chemin des safaris troublants

Irrigation, sensation
Va et vient, stimulation
Baigne mes sens dans une nette variation



BEAUTE DU JOURNALISME

Toi, sous mon soleil à Oslo
Ou comme dans une rue à Glasgow
Je te dis milles fois "bravo"

Car pour prendre le risque
D'avoir cité dans une liste
Une remarque et des maux à la suite

C'est peut être anodin
Quand personne ne craint rien
Si personne ne voit loin

Pourtant, j'ose croire
Un nouveau départ
Une nouvelle histoire

Dans laquelle, nous serons deux
Sans personne d'autre et heureux
Pour un présent et avenir chaleureux

Car tu vois, comme toi, je réponds
Autres étant froides comme glaçon
A mépriser comme acier rouillé ou téflon

Physiquement exceptionnelle
Rigouseuse, une merveille
Ne me laisse pas sans nouvelles

Que de quelques rires bien gras
Par des potaches d'ici-bas
Ne nous retournons pas

Sombres pensées qu'ils nous décochent
Fait à plusieurs mains pour qu'écorchent
Espérant que rien pour toi, ne t'accroche

Ainsi, j'espère pour nous, que rien ne tarde
Que comme moi, le non-seulement barde
Ce soir, refrain discret sans pour la harde



POLITIQUE DU VENDREDI

La gauche doit pouvoir se retrouver
Dans cet univers sinistré
De coups politiques encombrés

Désormais, l'on nous chante l'écologie
Quand au loin sourate de voix pour l'économie
Sonne dans une osmose du vendredi

En supposant que l'on se retouve ensemble
Avec dans cet optique une idée qui nous semble
Contrôlé et adapté à la situation de novembre

Dans le cadre d'une seule chose conforme au débat
Pour la vision verte avec négociation dans la loi
Dans une histoire électorale de combat

En dehors, retrouvez-vous vendredi prochain
Passez le message ici ou bien dans un train
Dans un jeu de situation, vraiment malin



LA SOMME

Il y a longtemps s'exténuant au téléphone dans l'espoir de trouver formica dans la Somme
Maintenant encore en province dans ce lieu où plus rien ne résonne
En dehors des souvenirs de la quatrième folle et des lointaines frivolles et gorgones

Mon travail consistant à faire passer dans ces documents et papiers
Ce qu'il me fallait encore me remémorer ou encore travailler
Mais de rien, je ne pouvais compter comme retraite ou futur mérité

Tant, que j'avais à jetter ma gourme à une énième abimée ou farfelue
Tant, que je ne n'étais pas guéri d'un jésus en plâtre suspendu
Qu'en tant qu'isolé, recette mercantile, que je n'avais pas perçu

Comme s'il avait fallut, que je me réveille avant
Que je ne fasse pas fi des chants et des crécelles d'enfants et d'antans
Que l'on me considère comme anormal ou déviant

Car, quand sur le blanc berceau se penchent anthracites sorcières
Bâve de crapaud sur le nouveau né et formule plus tard en civière
C'est la couronne d'épines qui vous esquinte le front en bestiaire

Car en confondant une mémoire, le masculin et féminin
Ou qui tomberait dans les oreilles pointues d'un canin
Ou sinon dans la langage velue d'une simple catin

Vie faite de parallèle du jeune panier de crabes avec idées saunâtres
Pour un prévoyant cadre ou une vieille bûche dans l'âtre
En moi, du plus niais, au plus innocent rêgnent études et argent dans le rude théâtre

Art décadent avec chiffres inssolubles des idées de départs
Regards espérants vers l'horizon lointain, hors du terroirs
Partir ou mourir, tous les chemins sont, de toutes façons, pauvres et illusoires

Investigations caractérisées du rectangle à images
Animés, filmés et vidéos depuis trente ans, c'est l'arborescence du mirage
Textes sensibles illustrés, pas un jour ne s'écoule pour s'inventer et vouloir changer de cage

Bourgeois bon teint, beauté singulière, militaires, informés de toutes sortes
N'attendez pas que de cette chose du travail que je portes
Reigne encore l'invariable mise à distance, les insondables portes

Connues ou inconnues qui ne témoignent que par le toc-toc d'une phalange de quelconques cynoques



LE CREMATORIUM ET LE SERUM

Et je pourris au cinquième étage
La tête embuée pleine de potage
Espérant un ultime et présent présage

Dans les volutes du crématorium
Je ne rêvais que d'une pinte de sérum
Sur la péninsule libre ou dans le vert lithium

Qu'ils aillent brailler, sur le parvis
De leurs mensonges, de leur simple nostalgie
Des abysses, à l'ivrogne oubli

Comme une famille avec des skinheads de l'est
Se payant sur Ukraine visant Kiev
Se croyant invulnérable comme à Budapest

Que leurs gadgets masqués et électroniques
Sans effets mais méthode révélée et avouée dans une obligatoire politique
Des messages vocaux de la concession toyota à l'image animée téléphonique

Sur le consortium des chaînes tfx ou sur m6
Avec une ribambelle se portant toujours au beau fixe
Sauf, sinon pour les blessés qui plus tard ont le vin triste

Dans le funeste destin des mirroirs
Mises à jours et détention provisoire
Interdiction dans le circuit de l'union

C'est la conclusion auquelle, il faut s'attendre
Mais plutôt demain car pourquoi s'y rendre
Et à l'évidence, c'est une guerre de circonstance

Le schéma du couple béni qui roucoule
Alors que l'autre compère seul se débrouille
J'irai, tout au loin dans la ville, voyageur errant pour le souvenir de la gargouille

Que sciences et histoire sont les nouveaux dieux remplacant croyances erronées
Que de la religion l'ont aillent en avant avec dissertation et réaction concertées
Sans polémique aucune mais gardant à l'idée, que le vote est au citoyen, pas à marine et qu'il doit le rester



ECRAN TOTAL

Fouinant sur la télévision, je suis bien seul
mais j'ai du talent et vécu tous les éceuils

En composant le douze à Annière
J'ai découvert triste et sèche vipère

elle me plait, je vais lui écrire, je serai très disert
Je l'a regarde après avoir diffusé mon message sur internet c'est la bonne horaire

Changement de programme à l'instant
Quand j'écris sur mon pc, à ce moment

Tout est préparé, j'entends en direct l'attaque qui s'approche comme à l'avance
Dans ce commentaire qu'elle enclenche avec ma défense

A presque minuit quand elle papilonne, sur l'écran devant mon lit
Sur tf1, les chenilles, c'est autant direct que sur lci

Un individu dépourvu d'émotion
Ne se rendrait pas compte de la vidéographique et numérique exception

Dans ce jeu, que je trouve plutôt rigolo
J'écris ma morgue sur le cynisme des veaux

Car dans ma version, dont ils ont copie
Que j'exprime dans le "temps réel" de la technologie

J'espère qu'ils constatent avec effroi
Que je ne reste pas les bras ballants ou en croix

La guerre se fait aussi dans le multimédia, sans conscience du danger
Car demain le monde sera connecté et beaucoup finiront, frustés face à la télé

Rechargeant la batterie sur mon ordinateur Remington
Avec le tonnerre d'un fichier informatique du major Tom

Préférant entendre meilleurs commentaires et voir plus agréable chaîne
Voir si ceux d'en face font, également commerce de la douleur ou de la peine

J'utilise les manettes et revient à propos
D'une information moins faites de quiproquos

C'est ainsi que je vais sur la vingt-sept
Celle avec laquelle l'on a l'impression de devenir moins bête

Ce n'est pas sans tristesse et émotion
Que l'on entend les dernières objectives informations

Mais suis-je dupe de ce subterfuge ?
De ce meuble à fenètre pour beaucoup, un infernal refuge

Pourtant dans mon cloaque de misère
Avec un climat "metoo" sur leur plateau de télévision à l'ambiance délètère

La journaliste qui a l'image de retour
Sait à peu près, ce qui se déroule et elle envoit une salve sans détour

Variant entre chaleur et froideur
Sidérante par sa nuance et la stupeur

Je crois qu'elle ne s'adresse qu'à moi
Avec ma torpeur, avec mon émoi

Long éditorial que j'exprime avec ma verve et redoutable faconde
Cette fois-ci, je sais que je serai illustre avec ma petite bombe

Mais elle évoque son message, neutre sans joie
Je sais que c'est écrit dans leurs lois

Mais d'où je suis, en ne citant personne
Seulement me moquant de ces enseignes borgnes

Même l'informatique est pourrite, j'ai beau interroger les services officiels
L'information n'est pas fiable, suis-je fichier S. ou considéré comme rebelle

Comprenant que "1984" est ici un conte pour enfant
Même en ne cherchant pas les coordonnées de mon ex-femme partie avec son amant

La paranoia s'applique en votant, le maire est probablement impliqué
C'est toujours, la politique qui comme Saint-Louis sous l'arbre veut juger

Parce que quand rien ne fonctionne, pourquoi ne pas choisir l'ironie
Ca prends le temps qu'il faut et après sur internet c'est parti

Car pour connaître à fond le temps des symboles
En ne voulant pas donner à la justice l'obole

En retrouvant autre chaîne précédente
Avec de la publicité, patientant avec toujours la suivante

Une rouge, une verte pour apporter concorde retrouvée
Facile, avec la réclame, toujours plus sensible à avaler

Pourtant mon frigo est vide, la viande, c'est onéreux, je n'ai rien dans le ventre
Mon abonnement canal plus me coute cher, l'action boursière, il faut qu'ils la vendent

Sur france télévisions , c'est bertrand et alex qui me font mon portrait, s'inspirant de moi, avec mes remarques acides
De l'original aux copies dans les programmes, ça nourrient tous les appétits avides

Alors gestion audiovisuelle de manière raisonnable
J'ai juste besoin de la télévision tnt en version consommable



LE VOTE

Stratégie payante de zig-zag avec macron
Ligne droite dangereuse de le pen sans passion
Je me pose la question de mon vote, tout en interrogation

Pesant le pour et le contre; une politique, il faut du temps pour qu'elle dure
Car, non sans talent, l'énergumène a du relief de bonne augurre
Alors que l'autre, tête de bois, affabulle que "stricte, c'est comme ça !" avec des félures

En prenant un exemple, mon cas
Je veux faire une confiance de bonne aloi
Face à un homme jeune et un nouveau quinquenat

Tous les leaders politiques ont appellés à lui
Je trouve qu'il a bien porté la tenue et l'habit
Et qu'obstacles et nombreux traquenards, l'on oublit

Alors sans hésitation, dans la cohorte des votes
Des opinions qui s'affrontent et qui s'entrechoquent
Dans le respect de la république où rien ne débloque

Je vote macron le seul choix qui vaut au balcon



LA GUERRE

Aujourd'hui ayant compris l'élan, provoqué par ma démarche courroucé
De ma résistance face à des hordes proche d'un état borné, pas très civilisé
Dans la valse des masques de la nomenclatura des mensonges organisés

Professionnelles, civils et militaire, c'est à Paris que résiste population
Alors que j'attends la nouvelle information dans l'ordre de la situation
Car la Normandie c'est leur prochain objectif qu'ils ont choisient dans leur organisation

Problème pour eux, ils n'ont pas d'industries, juste quelques services de toutes sortes et de l'immobilier
Ce qu'ils souhaitent, c'est l'attraction des régions, le fait d'attirer hors de la ville soit-disant polluée
Ils soignent le ménage de vos artères avec de l'huile, vous soigneront la santé avec pénibilitée

Vous ne pouvez pas leur faire toujours confiance
Si ça ne sert pas leur intérêt, c'est du rance
Pas de place pour l'optimisation et la vertue, juste toujours une idéologie qui flanche

C'est humain et juste un peu plus malin qu'un animal qui mange dans une main
Violent et stupide quand ça pense à demain
Que je toise en regardant ce grand machin à costume pour drôle de chien

Si sans pouvoir sortir de cette région de ce guépier
Je vais peut-être devoir y mourir ou rester désarmé
Après tant de mensonges qui m'ont été bombardés

J'espère que je sauverai ma peau
Que les USA comme à l'Ukraine apportent à mon moulin de l'eau
Dans l'ordre actuel des choses, je suis le résistant à chaud
Dans le coeur des vaillants qui ne veut pas de rigolos

Qu'ils soient terrés dans l'abris dans le sous-sol
Ou qu'ils se retrouvent dans les murs calcinés de Marioupol
Je suis proche des civils et compatis face à Sébastopol

Et je pense à Anna, petite cousine, sur le terrain ou dans les bois
Innocente et aimable, déjà née, déjà handicapé dans tous les cas
Et à ce pauvre barbare sur un plateau qui croit savoir et qui fait du blabla

Choses obligés dans une nouvelle émission culturelle, auxquelles, je dois m'identifier
Dans une liturgie humoristique dans laquelle le comique doit se donner
C'est pour lui, bien de se regarder, tout en voulant, désormais me l'avouer

Repproche du service public, leur spécialité, c'est qu'ils gloussent
Une chose qui me dépasse, car au large, je tousse
Mais l'uniformité par le bas, ça jamais, ou la masse méprisé avec une manipulation de frousse

Moi, je veux juste sauver ma vie, comme tout à chacun comme pour le but du destin
Dans mes cages, l'on ne retient plus conte pour dormir et en face, il n'y en aura toujours un plus malin
Avec toutes les assurances, rabattre caquet à toutes les menteuses et fustiger tous les faquins




DEMOCRATIE

Il est notre président, de la république
Arrivé pas à pas, habile, fin politique
Concorde, esprit serein et démocratique

Le score est sans aucun doute
Tout est dans la soute
Tous ensemble, parés pour 5 ans de route

Plus de 58% de voix dans les urnes
Pour tous les français diurne
Ou même pour les autres 42% en fourrure

Turpitudes du temps qui passe
Inquiétude de l'écologique incartade
Qui nous oblige à faire barrage

Transition et méthodologie
Ecologie, appréhension avec soucis
Abordons les problèmes en étant précis

La france au sein de l'europe
Je ne veux pas que l'on la nous dérobe
Dans un esprit de démocratie et de vote



PAN

Sans retourner, déjeuner dans ce guépier
Dans l'Epad où m'a mère séjourne
L'endroit même, ce midi où j'ai déjeuné

L'on m'a dit que les déserts étaient très bons
J'en ai repris, il y en avait à foisons
Mais aussi de la soupe, aux champignons

En fait, la nourriture était pourrie
Avec les sensations, après que j'ai senti
Un drôle de produit ingéré, aujourd'hui

Pour la démocratie, c'est un jour triste
Car, je sais prendre des risques
Et, je n'aurai été pas le premier sur la liste

Serait t-il possible que je reste vivant
Sans que l'on me menace en mangeant
Avec des denrées nuisibles entre les dents

Il ne faut pas être devin
Pour savoir d'où ça vient
Le conseil régional n'est pas loin

Avec une droite et un centre
Qui veut me pourfendre
Quand, je suis là, pour défendre

Avec des extrèmes dans tous les partis
on m'a criblé de toutes les saloperies
Sur mon front comme dans ma vie

Avec une semaine importante
Je ne veux pas rester comme une impotente
Avec du chimique pour Sysiphe dans la pente

Je voudrais savoir monsieur la science
connaitre la vérité, quelle est mon espérance
Etre soigné comme il le faut, sans défiance

Et sortir de ce trou où rien ne fonctionne



ESCROCS GIRLS

Elle aura beau m'expliquer que tout va bien
Ma triste soeur invente des réponses de rien

Signifiant que du juge, elle a tous les droits
Pour qu'à terme, me faire sortir de chez moi

Me mettre dehors ou me rendre hors de moi
Pour me faire atterrir avec un drôle de contrat

Deux appartements en héritage
Il faut juste que je sois en rage

Pour que mandat de protection future
Puisse s'enclencher pour piocher dans le dur

En donnant droit partimoniaux
A fratrie et conjoints dans mon dos

Paranoïa peut être-là
Venant de chez moi

Mais sur le service publique
les ricanneurs écrivent avec un bic

Ca ne fait pas l'ombre d'un doute
De mêche, ils sont sur la route

Fort peu persuadé par ce théâtre
Morbide et stupide côté parade



AUTO-DEFENSE

Sugestion d'un frère en 2000
L'on me sussure Daphné r. dans le mille
Avec courrier amoureux côté pile

Aveugle et persuadé que c'est un bon filon
Pendant un dîné, j'y crois pour de bon
Et à toutes les questions, je réponds

Le front se déroule sur canal plus
C'était hier, sans être dupe
Cherchant le dernier mot du rébus

Le couple ciblé semblent complices
Ils attendront le dernier service
Pour porter plainte, juste après l'office

En 2006, interné à l'hôpital, je gère
Même, je sauve la vie de mon père
Opéré avec un poumon neuf en bandoulière

10 ans d'hôpital de jour
Pour harcellement, jugé tel un vautour
Mais dans ces lettres, juste solitude et amour

Car condamné comme irresponsable
En 2006, le filon n'est plus valable
Avec contrainte plus ou moins supportable

Dans la ville considéré comme le maudit
le loup acerbe et activiste un peu moisi
Il en faudra du temps sans commentaire gratuit



C'EST POUR VOUS

Dans, c'est à vous, bave de crapaud sur mon talent
Mais ce n'est que du travail proéminent
contre des recettes de sorcières et paroles d'enfants

mépris total comme si personne n'était là
Après 20 ans Pierre l. est recasé, pour lui pas de trauma
Antoine d.C. à la faveur du pouvoir, il est gentil, accompagné par sa nana
Petit papier dans la presse s'attaquer à un hôpital, toujours c'est sympa

un petit air de quasimodo
une histoire à la victor hugo
avec une adaptation pour des films pedo

et l'on enfonce le clou
pour faire taire le flou
avec autosatisfaction selon le bon gout

car après Grichka et sa science
est-ce l'heure d'Igor quand il pense
et le genre de la maison sans dépense



PARTI DE RIEN

Dans une famille décimée
Où, père et frère ont été évacués
Dans un dernier souffle respiré

C'est ici que cela blesse
Des abscences qui vous délaisse
Juste souvenirs qui ne cessent

Questions qui ne fut pas posées
Emotions pas toujours évoqués
Disparitions, où l'on ne peut pas lutter

Vécu comme la plus triste des expériences
Cherchant à briser toutes les distances
Contacts utilisant toutes les fréquences

Instauré comme un rituel de survie
Se donnant en entier à tout les appétits
Comme chien de pavlof, je frémis

A toutes les invitations
N'ayant pas pas d'autres questions
Que surnager comme interrogation

Drôle de mission dans le métier
Jamais regardant ni surfacturé
Denier d'un culte numérique éparpillé

Terrain de jeu et effets de vocabulaire
Que des complices sourires qui vont de paire
Une bonne ambiance pour un moral de fer

Dans la rue, avec un plutôt bon public
Assez bon niveau dans l'ordre chronologique
Histoire sur trente ans un brin positif

Bien que marqué par ambiance toxique
Quant il s'agit de sombre calcul technique
Avec une femme à la particule historique

Drôle d'alibi
Pour ce faire des amis
Subtile connivence sans jamais l'oubli

Il m'est arrivé d'être retord
J'en conviens, une faute à Chambord
Présumé prédateur, un tyranosaure

Travailleur qui résiste
Probité sous les spots qui s'explique
Pharmacopé et entrave physique

Les détails de l'histoire effrayants
Sur ma liberté de jugement
Libre arbitre comme feuille dans le vent

Vision un peu socialiste
Equilibre dans cette équipe
Plutôt plus proche de ce collectif

Libéré du contrat de mandat futur
Je me pose avec ma structure
Espérant meilleure conjecture

Vivre avec modèle économique
Pleinement avec cohérence logique
Payé sans chiffre astronomique



DOUZE TRAVAUX D'HERCULE

Pour des photos et des captures, neutralisation avancée
De ce que l'on peut considérer
Comme victimes dans toile d'araignée

Effacement du trombinoscope
Programme meilleur à la bourse de new york
Et pour l'ensemble du photomaton pas d'équivoque

Car, faire chanter le charisme des tribunaux
Idée refoulée dans le cloud tout la-haut
Cela n'aura pas lieu, à bientôt, tchao



DES MILLARDS

Dernier combat à Marioupol
Soldat et tank en tête de gondole
Mais, près de Donesk bataille folle

Avec la solution sans faire de vague
Des images de prisonniers sans incartades
Blessés et officiers seront irréconfortables

Ou les drônes ne vont pas
Comme dans les tunnels tout en bas
Traîter les biens, comme pour un futur contrat

Situation et résistance critique
Dans le printemps des armées tactiques
Possèdant les dernières techniques

Risque d'enlisement dans une guerre froide
Les américains apportent dollars sur la table
L'europe fait bloc en position semblable

Paix chaude et moîte sur le terrain
Escarmouche sur tous les chemins
Destruction et mort comme destin

Avec des chars hors d'usages
Personnels devenus cadavres
Dans des combats d'un autre âge

Les diplomates partout dans l'union
S'accrochent en dur à vos talons
Car les canons César sont juste une option

Amères regrets dans cette confrontation
Que la paix ne soit pas à l'horizon
Dans une parallèle cohabitation

D'une europe prospère sans invitation
De faire le ménage avec des canons
Avec des dollars pour suivante génération

Je parle des mangeurs de hamburger
Ceux qui tranchent toujours sans coeur
Dans une société où l'argent est le moteur

Battant tout espoir de voir en Gorbatchev
Une bonne raison et qui achève
Les conditions d'une guerre brêve



L'EDITION SPECIALE

Interface dont la couleur à changée
Du vert, au rouge, il faut le constater

Editorial, provoquant stupéfaction
Sans m'y attendre, profonde considération

Trente ans de lutte sous tous les aspects
Se débattre et évoluer où personne n'était





G7, LA CREPE COMPLETE

D'ici, le mois de juillet
La décision est au frais

Les vétérans bien distingués
Doivent l'accompagner

L'assemblée est prète
Organisé et honnète

Car pour choisir une volonté, éclairée
Choisir modéré, ou être ferme et valider

Il nous faut décider dans une sage option
A plusieurs pour prendre position

C'est la théorie du président
Ne pensant pas, lui, comme un brigand

Car c'est pensé et réfléchit
La facture passe mal à l'Est aussi

Sinon, sanctions tomberont
Avec délicates précisions

Car nous, deux cent ans de démocratie
C'est presque un record établi

Alors, avec une équipe au complet
En étant formidable en couplet

Il suffit qu'un peu de nucléaire
Soit volante et soit, sans nous plaire

Et ça vaut pour tous les orchestres
Sinon, l'on fait jouer la grosse caisse

Avec une entière responsabilité
De voir le monde correctement évoluer

Car sans penser seulement à la france
Prospérité et influence, sont dans la danse

Car le G7 a pour devoir
De faire vivre l'espoir

Et de voir la peine
Quand la famine se déchaîne


LE PRESIDENT ET LE GOUVERNEMENT

Union National de gouvernement
Rassemblée et tous en avant
Décision et futur scrutant

Avenir et réformes
Doit se mener dans bon ordre
Assemblée en quatre entitées sans désordre

Difficile de se mettre d'accord
Au choix perdrons-nous le nord
Avec des idées de retord

Pourtant bon sens doit indiquer
Le bon chemin à trouver
Dans une logique avouée

Prise de parole des entrepreneurs
Qui s'inquiétent à cette heure
A propos de l'énergie de toutes couleurs

Quand verra-t-on compromis
Au lieu de prise de position pourrie
Objection par principe en pleine furie

A quatre, c'est suffisant
Personne ne doit nuire en considérant
Car l'intérêt de la france passe avant

Un élu dans cinq ans, à l'élysée
Pantoufles, doit-il, lui présenter
Ou bien, un techno, bien structuré



VIVANT ET FOUDROYANT

Pourquoi serions-nous indésirables ?
Après ces attaques et ces funérailles
Au préalable envisagé et de taille

Vous avez voulu nous tuer
Boisson mauvaise ou médoc trafiqué
hier déjà, vous en parliez

Mine défaite de ce matin
Sur chaine TV des enfantins
Rien ne sert de courir, c'était vain

Alors, finalement bonjour
Car, nous allons travailler dans la tour
Et chose promise, c'est votre tour

Nous avons la joie de vous dire, ce matin
Qu'aujourd'hui, l'on se sent très bien
N'en déplaise à quelques esprits chagrin

Et oui nous faisons fureur
Au delà de toutes les torpeurs
Sans enfants et sans vos erreurs

Il y a ceux qui restent
Ceux qui n'ont pas eu le temps, tristesse
Souvenir à jamais et l'on peste

Car l'on termine le tour de france
Avec une période devenue rance
Avec laurence et albert dans la danse

Températures, un peu fraiches
Pour le champagne anti-stress
Pour vous, à Reims, c'est la dèche

C'était hardi d'essayer, du corniaud
Ce vieux schéma daté et dans l'eau
Dommage, c'est raté, bruno

C'est pourquoi, je n'ai pas peur
Car, sans moi, c'est la terreur
Pour paul, la petite fleur

L'on fait donc une généralité
De ce cas-là en particulier
En l'occurence, ce sera équilibré

Au revoir, à la prochaine
Avec votre bas de laine
N'oubliez pas les mitaines




LE COUSIN ET LA GRENOUILLE

Il était le compagnon de la grenouille
Stupide, ils tombaient en quenouile
D'origine chinoise était la nouille
Religieuse formation qui farfouille

Dans le téléphone avec un virus
Pour nous faire entendre l'angelus
Avec le cachou qu'elle suce
Ou bien big ben l'informaticien du campus

Parmi les fans du village
Très vite lâché dans leur sillage
Car espionnant tous les messages
Des cinq milles blessés dans les parages

Avec un simple code informatique
Programme "traceur", en toute logique
Nous sommes plus doué et c'est tragique
Mais dis-moi est-ce que c'était ludique

Plutôt généreux avec ta belle mère
Soi disant morte avec amis du désert
Ne sachant plus comment leur plaire
Coalition d'anglais avec vipères

Nous, connaissant code du téléphone
Avec la manière dont la méthode sonne
Le programme devient hors-normes
Suréaliste est la dernière conversation qui résonne

Empoisonné par un mort vivant
Qui survit bien en se poillant
Allocation d'handicapée pour l'indépendant
Qui lui s'endort toujours en révant

Et si mon sang devait couler
Donc, égalité, moults seront trépannés
Alors évitons toutes stupides véléitées
S'il s'agissait de m'enquiquinner

Restons en donc, juste aux paroles
Alors que les statistiques pour moi, décollent
Avant que les chiffres ne s'affolent
Que les prétentieux cherchent "gloriole"

Sinon, est-elle sur son "née nue phare"
La grenouille prise dans les phares
Avec l'angoisse qui nous sépare
Et les mauvaises nouvelles qui se déclarent

Alors monsieur mon cousin
L'émotion avec dieu est-ce plus malin
Ou est-ce que c'est plus drôle, ce matin
Car dans lequels, avons-nous le plus confiance avec l'instinct

LA LISTE DES TREPANNES SI.....

  • 123
  • 123
  • 123
  • 123
  • 123
  • 123
  • 123
  • 123
  • 123
  • 123
  • 123
  • 123





GROUPE UNIVERSITAIRE DEGLINGUE

Nazillons du gud
Du nord ou du sud

N'attendez pas
Infâmes gros rats

Car hier, Occident
Aujourd'hui, charlatans

Ils chantaient hauts et forts
A l'extrême droite, le bord

Stupides coquins
D'Hitler jusqu'à Pétain

Souvent juriste
Parfois souverainiste

Se sentant supérieur
Bien né(e) à la bonne heure

Fait attention, toi
Eux, connaissent la loi

Ne rêve que de ça
Veulent te passer à trépas

Ombre planante
Coincé dans les méandres





10 500 HERTZ

Fusil électronique d'occasion
Dans le village du pays des cons

Tentant d'occire des soldats
Car ses terroristes sont au abois

Il a voulu utiliser manière forte
Contre la racaille en forme

Deux attaques dimanche
A 11 heures et 20/50

Je saurais m'en souvenir
Pour planifier et définir

Comme, vous n'avez pas tout compris
Vous allez perdre toute envie

Il a voulu l'attaquer
Elle voulait le virer

Rien ne sera comme avant
Petits pions, malfaisants





TERRE OCCRE

Terre ocre du continent
L'afrique avec bon parlement
Pour l'entier discernement

Toutes fausses nouvelles
Battus par la visite présidentielle
Sans communication superficiel

Vente de matériel
Contrat et conseil
Saine discussion, sans pareille

Chefs d'état et négociations
Franche et direct, coopération
Diplomatique coordination

Méninges et confiance
Sans dualité, ni défiance
Rien ne trouble la conférence

Produits d'ici et de tout là-bas
Sans camelotte, prévoir lien étroit
Sans fumer, constant résultat

Juste chasse mouche
Pour fin de course
Avec le cours de la bourse

Fidélité avec partenaire
Féminin, ça va de paire
Déjouant tous les impairs

Pour garder bien pieds sur terre





ALLEMAGNE GROSS ECONOMIE


A l'est au delà du Rhin
Ils sont sur un chemin
Avec capital pas succinct

La ruhr fonctionne avec l'économie
Forte progression pour ce pays
Qui concerne toutes les économies

Pas de dette abyssale
Politique transversale
Avec trois partis incontrôlables

Les Verts défendent plantes pourries
Pas vraiment utile, même, ça nuit
Une abîme en rêgle pour l'infini

Le risque repose sur la population
Qui sera à terme dans une marginalisation
au gout vert ou bien marron

Voici ce que je dis autour de la table
Je vous ai prévenu au préalable
Et ça, n'est pas une stupide fable

Pays à l'euro flamboyant
Automobiles à fort montant
Industrie lourde en avant

Vieille histoire de conflit
Régulièrement revient aussi
Combien de temps ça vit, le nazi





CREVETTE

Avec des crises régaliennes
Ce soir crevette avec des nems

C'est bientôt l'anniversaire de ma nièce
Alors plaisir d'offrir un peu de peste





COMME LE VOTRE


Un amour comme le notre
C'est du lait empoisonné
Du gaz d'adrénaline, vaporisé
Après que je me suis absenté

Un amour comme le notre
Il n'y en a pas deux
C'est l'état dans ma chambre
Rentre chez moi quand il veut

Un amour comme le notre
Ce n'est pas avec daniel qui peut procréer
Ni samuel celui au dragon tatoué
C'est l'exotisme coopté et chaire travaillée

Un amour comme le notre
C'est le droit de cuissage obligé
La hiéarchie comme un besoin de se soulager
Renault qui crache pour maurice au bassinet

Un amour comme le notre
Ca à l'air de tous les concernés
Des musulmans dans les cités
Aux chrétiens embarrassés par tant de vérité

Un amour comme le notre
Ce sont des IP selectionnés
Une sorte de réserve pour les palmidés
Un pare feu pour des victimes remarqués

Un amour comme le notre
C'est une vieille dame engagée
Qui n'en démord pas comme obligé
De vouloir connaître votre pédigré

Un amour comme le notre
C'est dés potron minet au journal télévisé
Les commentaires d'un vieux matou galleux
Qui vient de se faire bousculer

Un amour comme le notre
C'est la brosse à reluire à la télévision
Pour un président double face et vermillion
Un général rigide en botillon

Un amour comme le notre
C'est le dernier des dépravés
Changeant de sexe pour essayer
Avec une nouvelle tronche masquée

Un amour comme le notre
C'est un journaliste d'une chaîne télévisée
Sur une voie de garage improvisée
Qui vient de se faire inviter au rn, endimanché

Un amour comme le notre
C'est la religion qui vient se frotter
A la crise de la santé pour mieux en profiter
Quand le business vient à se lamenter

Un amour comme le notre
C'est de n'avoir jamais pu engrangé
Un salaire descent au lieu de subsides limités
Comme un smicard pour toujours condamné

Un amour comme le notre
Là, où l'abondance semble avoir été réservé
A quelques parvenus aux volutes de fumés
Ou, en égard à un vieux punk illuminé et tatoué

Un amour comme le notre
C'est un gosse d'une commune villageoise
Sa mère devait être assistante sociale
Pas très loin comme skinhead régional

Un amour comme le notre
Ce n'est pas une machine à gaz
Une application allemande et naze
D'un petit hacker curieux suivit case par case

Un amour comme le notre
C'est une chèvre de quartier
A l'historique d'état controversé
Qui tombe au poil pour vous bichonnez

Un amour comme le notre
C'est patrick dewaere suicidé
Car, avec une voiture accidentée
Désolé, pas de carrière ayant brillée

Un amour comme le notre
Ce sera quand la médecine du travail
Va déceler preuve de stupéfiant sidéral
Qui oblige de licencier, même la volaille

Un amour comme le notre
Ce n'est pas des enfants nés très vite
Avec semence et ventre anatomique
Pour semez à tout vents avec la république

Un amour comme le notre
Est-ce que j'en ai marre de la france
La sixième nation, quoique l'on en pense
Vivant comme dans une époque rance

Un amour comme le notre
C'est l'envie de vous dire, vous me faites chiez
Depuis que je vous entends déblatérer
Par les canaux publiques et privés




JEAN-LOUIS


Sur le plateau, télévisé
Jean-Louis jouait modéré
Mentait avec dextérité

En fait, malodorant
Conspuait, pas tolérant
Pour gagner de l'argent

Des idées pas de bonne alois
Troublait le débat
Au risque d'être au abois

En prenant le métro
Ou flatant le dirlo
Se prenait pour diabolo




LES SI CAVES


De paris, jusqu'à zanzibar
Avec ses petits phares
Attention, voilà un motard

Dans le grenier
Zone limitée
Clique de triste fumier

Dans la zone de la cave
Obtus à 60%, bête à rage
Soujassant obcsur fromage

Chèvres de toutes les régions
Se bornant à jouer l'union
Elles tombent; simple constatation

De moi, s'inspirant
Ici, où est le talent
Avec sourire toujours omniprésent

Photo au visage creusé
Par drogues partagés
Où se trouve l'unité

Dealer sidéral
Ici, tout est normal
Pour toi, un complet esprit vénal

Courgette, c'est ta mère
Morte/vivante, mais solidaire
Pour migrants, phase de transit protocolaire

Va, donc voyager
En avion, hors de cette contrée
Sauvage de Curnonski, plage mondialisée

Dés, que tu ouvres la bouche
Notes vulgaires trahissants, ta couche
C'est Mémé au second qui prend sa douche

Juste aboyant comme Berger Allemand
Complètement stupide et incohérent
C'est un véritable con; qui s'appelle laurent




LE TERRITOIRE DE LA POMME


Territoires de la Normandie
Fief de l'anglois, jusqu'à pas loin d'ici
Bloc politique ayant vite compris

Avec rationalité et moults services
Infrastructures de santé avec tristes risques
Où en goguettes avec drôles de touristes




JEAN-LUC LATEUG


Dernières volontées du coureur de fond
Souhaitant s'attaquer à Spit le bouffon
Jean-Luc voulait se faire élire dans la région

Le petit comptable au crâne brillant
Chauve, après un bombardement
Le casque trop lourd, cheveux rares usant

Vraiment pas démocrate
Très à cheval sur l'acrobate
C'était, la séquence adéquate

Dans la cuisine, mère était là
Il y avait la pourriture Priscilla,
Je remercie maman pour ça

Et la sainte trinité va me louper
Pas de mort à déplorer
Le saigneur va se rhabiller

Plus tard, l'église est moquée
Droite et extrême droite repérés
Dans le viseur précisé




TOUT SAUF NORMAL

Didier l'embrouille
Cousin, entouré de grenouilles
Un peu plus, j'avais la schtouille

Deux génufléxions
Le cardinal avait raison
Pour première fois, l'émotion

Du plat pays Flamand
Où végètent tes jeux d'enfants
Comptable d'une politique d'antan

Bloqué sur le Moyen-Age
Seigneur taré du féodal
Chevalier de baccanale

Armure rouillé
Paroles imagées
Avec discours suranné

Simple poivrot
Plouc à tout niveaux
Espion comme gogo

Technicien et fidèle
Phoning pour être actuel
Hacker avec bretelles

Image en cheval de troie
Sms en cherchant quoi
Comme un bouffon du roi

Pas de place pour deux
Sans être dans tes cieux
Je te juge, trop prétentieux

Militant au chandaille
Expert du stand-up de bataille
Brave bête du sérail

Plomb dans l'aile
Pilules qui font merveilles
Les passions passent et se gêlent

Moi, le constant
Agacé mais charmant
Mais toujours, présent

Tentative de 4 attentats
Pour se venger de quoi
1 AVC et 3 cotés coeur en débat

Ca ne m'impressionne que peu
Est-ce que tu penseras à dieu
Avec ta maladie de gueux

J'ai un souvenir d'invective
D'un soulard qui dérive
Venant d'un bi-polaire ivre

Hobby des animaux en cage
Ou chasseur dans les parages
Tu peux tourner la page

Est-ce virille de tuer des merles
Je préfère cultiver des perles
Que découper viande et oreilles

Expression avec rage
Manières de sauvage
Homophobie en paysage

Rassures-toi didier
Aux principes assignés
Réactif à tous les degrés




L'ARME BANALE

Le temps est maussade, aujourd'hui
Ca, c'est très simple dans la météorologie
Hier, dans mon cerveau, tension, j'ai ressentis

Et, vous ne savez pas, mes petits nabots
Si en Europe, il y a échaffauds
Triste cancrelats, fachos ou ultragauchos

Même dans l'horreur, tout ça m'est permis
Tout ça, dans le cadre de la défense, si l'on me nuit
Ou contre mes soldats, tenez-le vous, pour dit

Vos guerriers ici, pas de secret pour nous
Obstination dans les combats, êtes-vous fou ?
Gargamel ou éric, front fracturé, unité en plein flou

Gardez-vous bien, d'utiliser engins de mort
Communauté, binome, ou gamin retord
Aucune et aucun ne passent en dehors

Tous les crimes avérés ou toutes tentatives
Se terminera mal pour les vilains convives
Au banquet festif, à l'heure où je résiste

Voisin de palier, loufia de parloir
Usurier détruisant tout espoir
Attribué par avignon, loin dans notre histoire

Grasse nourriture
Huile pour friture
Presque pas, de littérature

Nous savons tout sur ceux qui nous attaquent
Je l'ai lu entre les tranches d'un gras big mac
Comptes bancaires épluchés sur un tarmac

Raclure de la planète, est-ce donc, fortuit ?
De toutes couleurs ou habits
Il n'y a rien d'extrême en détruisant ce soucis

Constatation dans des pays de l'union
Frauduleuse conduite avec trois options
Vous vous éloignez, c'est la seul solution


Petite bimbo et princesse laide
Gras roublard, frèle roseau ou "nerd"
Tous irrités et troublés dans les leds

Bien sûr, ils démarrent au quart de tour
La "compèt" de "l'actu" s'invente autour
Pour l'écran et les lamentations d'être prit de court

Rien d'insolite
Dans ce que j'explique
Qui est et reste, un ordre explicite




PHONE DISASTER

Ysabel, la garde des sottes
Nouvelle dans la grotte
Plus jeune, aimait la clop

Maintenant femelle
Mouche avec des ailes
Grossière amie avec Murielle

Experte avec un mac
Case à cocher comme tomate
Sur son tabouret laissera une flaque

Point de talent juste parlotte
Gorge abimée culture du choc
Gros derrière et polyglotte

Combien de temps, ça dure
La santé d'une raclure
Une balance de peu d'envergure

Chèvre faisant nourrissons
Compagnon un véritable con
Fils de mythomane à la télévision

Le papa est homme d'affaire
Ne fait pas comme grand-père
Lui est gloître et bec ouvert

Manipulation depuis toujours
Ysabel au caractère court
Attendue zouzou était pour

Sur la télévision d'un moment
Défend son rejeton polyvalant
Sur un fond de commercant

Mensonges à tous les étages
Sauf propagande dans le potage
Avec des explications chronophages

L'occasion c'est un métier
Et pour savoir la tester
Il suffit de lui glisser dans le nez




Y PASSER LA NUIT


Sur le terrain, elle s'allonge
Non, ce n'est pas un songe
Prêtes à tout, pour une tombe

Délais d'un quart d'heure
Pour la chèvre, dans l'erreur
Cupide, se prenant pour ta soeur

C'est le fric qui les attire
Dans un conte pour Satyre
Ou pour Pan, un délire

S'accrochant à tes baskets
Dauphine à ses heures secretes
Ou religieuse nonne suspecte

Privée ou publique, personne
Payante ou gratuite bonne
Options sous toutes ses formes

Affaires avec un cravaté papa
Ou avec deux pingouins délicats
La finance s'expose à tous verrats

Religion tout autour
Préservatif plein, au détour
GPA express, comme pourtour

Moderne, est-ce dans l'époque
Où argent et natalité se téléscopent
Après marmots, c'est la décote

Dans "Le silence des agneaux"
Avec deux filles comme placebo
Et une poule porteuse pas au niveau

S'il y a mariage et procession
Ou, à la mairie avec concession
Prépares-toi à l'opération

Car, dans une vision sidérale
Il y a, la lie de l'hôpital
Où s'organise les funérailles




AGRESSIVA


J'entends souvent les sirênes
Dans la rue, pas dans la plaine

Car, dans la nuit à mon domicile
Ici, dans cette toute petite ville

C'est arrivé, quand je dors
L'on tente d'ouvrir à l'aurore

Ma porte fermée avec un verrou
Mais, avec autre serrure, au cas-où

Depuis le mois de juillet
Une clef est introduite dans le barillet

Personne donc, ne peut rentrer
Pour m'occire ou me planter

Sans être pris de paranoïa
A ce jour, ça fait déjà deux fois

Sans compter, procédé électronique
Un léger AVC sur mon cerveau tonique

Et trois coup cardiaque depuis juillet
Je vous le jure, ce sont les faits

Conseil régionnal de centre droit
Manière d'extrême droit

Je ne suis pas le premier
Déjà, Jean-Edern et un député

Peut-être, que je suis sous le choc
Que ma mémoire débloque

Quand les américains et les russes
Osent-tout pour faire une guerre de plus




TON AMI REX


Je sais que tu es du même monde
Je n'ai pas besoin d'une blonde
J'aime surtout t'entendre sur les ondes

Quand je te vois coiffée et maquillée
Il n'y a qu'un "tchao" pour me désabuser
Car, dans tes yeux, je veux me plonger

Encore pour moi, figure de style
Car même, si s'appellant, Sybille
Objet de tous mes voeux, onctueuse idylle

Avec une limite ironique, quand il le faut
Sauce piquante et élégance dans le tuyau
C'est la plus habile qui s'investit à nouveau

Exaspérée d'attendre sur les réseaux sociaux
Phrases assassines, tout au début du propos
Désarçonnant les victimes et les petits oiseaux

Tout en tact et en finesse avec épices ducros
Je souhaiterai être ton Pygmalion du ciboulot
Pour une recette conquérante sans raviolos

Avec une apparence infiniment subtile
La prendre en considération n'est pas futile
Car, elle sait mener la danse, sans être docile

Nord et sud l'entente sur tout le bassin
Pas de doute très vite, les numéros Un
C'est un choix rusé, pas un vulgaire destin



MES ADIEUX VALERIE

Ah, cela me fait du bien
D'être à deux sur ce chemin
Qui ne doit resssembler à aucun

Particulièrement positif
Pas sans de nombreux motifs
Car, aucune impression d'être Sysiphe

Sans vouloir retourner en arrière
Sans devenir, être vélléitaire
Laissant pour les soins, les sommnifères

Est-ce que tu vois
Un ennemi à travers moi
Un menteur de mauvaise foi

Après de nombreux week-end
Personnage d'exception, en trouvant sa reine
Vraies questions, réflexions, subtile dégaine

Ensemble robuste, tous les deux
Echec à Tel-Aviv, chez les envieux
Désormais, maintenant lesquelles font mieux

Pas question d'en faire, une montagne
Du mont Sinaï ou jusqu'à La Plagne
Juste souhait divin d'être admirable

Avec pour seule envie, celle de te plaire
Faire honneur à nos desseins solidaires
Simplicité, honnêteté, volonté d'être lumière

Expérience n'étend pas d'hier matin
Sujets, ou pas nécessaire d'être devin
Je te connais, habile interlocutrice, enfin

Si, cette fois, avec mon coeur, tu te dérobes
Si par ton choix, ta vie ne m'absorbe
Juste encore énième opprobre

Petit canin saute barrière, encore
C'est presque devenue un sport
Avec toujours un peu plus d'effort

Au polit-buro ou à l'assemblée
L'on peut maintenant s'esclaffer
Parfait, l'on s'est bien amusés...




COMMENCEZ PAR PERDRE DU POIDS


Anne de paris
Favorite du pays
Maire de la cité pourrie

Confrérie de pauvres hommes
Prêt à tomber dans les pommes
Par les frères de la bourgogne

Si la justice des poivrots
S'en vont et dise un mot
Economique rigolo

Est-ce un lourd fardeau
Cancer et échaffaud
Ou tomber de l'escabeau

Prêtes pour glousser
Le plan n'a pas marché
La classe s'est terminé

Charme du vieux cougar
Il était au placard
Plus roué qu'un léopard

Rapprochement avec Carole
Une taré, une simple folle
Pour vouloir faire de la colle

Drôle d'histoire
Dans l'isoloire
Vieille agence et dépotoire

Trouvé au Nebraska
Finance et célibat
Carte de crédit en bois

Avec gros missiles
Jean-Luc et figures de style
Avec solution irrésistible

Pas prètes pour le journal
Bella Tchao, c'est égale
Fr3 en régional ?

Héritière de son papa
Cash et solution à la Kafka
Le connaissez-vous celui-là

Reviendras-tu de Colombie
Dans ton petit cagibi ou au part
i Dans ton voilier aux câles, remplis




R.I.P (1949-2022)


Chez Carole dans la maison
Pour toujours, j'ai raison
Et toi, toujours en fin de saison
Victime pour toutes les options

Problème de coeur, pour elle
Cancer et ganglions pour ton partiel
L'histoire à long terme dans la poubelle
Vérité et tactique, imbécile aux pluriels

Initiative stupide
Dans le panneau et regard livide
Jouant mal, la quatrième ultime
Depuis le 24 février, avec la chasse à la lapine

Cendres bientôt dans les champs
Décompte et minutes dans le temps
Pour emmanuelle, tic-tac arrivant
Héritage pour des enfants

L'europe et la guerre à partir de maintenant
Belliqueux et business, deux neurones chez ces gens, très changeant
Mais pour pierre, cancer, progressant
Et pour, anne, coeur très alarmant

C'est bien sûr, pour monsieur fretin la fin de sa vie
Avec images d'épinal pour celle-là aussi
Déficience pour le couple jaunis

Pour une concurrence qui fait des envies

Incroyable vengeance également
Il a toujours prévenu, avant avec le "également"
Marie-Agnès à tue-tête était chantée
Mais, ça c'est oublié, forcément

Parmis 52 programmes, vérité américaine
Là, vous tombez très tôt avec reprise de volé
Mais sans plaisanter avec votre truc d'israélien
Je le connais par coeur, il devient démodé

Pas, ni aucune, négociations
Juste décès dans toutes les options
Kamikaze, si vous voulez jouez cupidon
Dans la fureur contre moi avec une réflexion

Total était mieux avec jean-christophe
Un orphelin qui ne changeait pas de strophes
Droit pour son pays, terrible catastrophe
Responsable, où que tu seras, parfois ça picote

Avec la fascination de ce malheur
Tu es tombé à la bonne heure
Il n'y en aura qu'un, c'est la rigueur
Solution finale pour plusieurs tumeurs

SOS suicide, si tu veux me la présenter
Peut-être qu'au téléphone, reste une fameuse vérité
Appelles-moi, si tu veux fumer
Mais rigide, ta belle-mère s'est échapper

Penses à 1942, la douleur de la torture
Dans ta sale guerre de la pourriture
Avec l'odeur du sang pour fourniture
Celles criant "papa" blessé à la ceinture

La pire des histoires, est-ce charmant
De penser à la mort, sans médicaments
Attendre qu'elle vienne à un moment
Te vengeras-tu sur Edward, en attendant

Ils n'attendrons pas, le direct pour l'au-delà
La fin sera présente imagines-tu cela
Mon dur à cuire de la loubianka
Mon cruel assassin dans la Taïga

Moscovite dans le théatre du Kremlin
Sur le terrain en jouant les malins
Jouant au tennis avec les ukrainiens
Avec escalades qui se voudraient, fretins

Faisant la manche avec souci économique
Le turc pour copinage diplomatique
Gaz sur Istanboul, vocation frénétique
Sur la Volga, Erdogan, jeu pathétique

Perse la belle de la nuitée est la plus sollicitée
Mes faveurs elle a, c'est ma nouvelle volonté
Je ne suis pas jaloux, mais pas question de payer
A moins que je ne demande à son beau-père, l'oxidé

Respect et attention, j'ai tout pour les observer
En soins déambulatoires, pierre c'est un flippé
Denis, dans son cou est trés marqué
Il attend la mort dans son antre de barré

Et Il a juste eu, ce qu'il a fomenté
Denis, dans son cou est trés marqué
Il attend la mort dans son antre de barré
Et Il a juste eu, ce qu'il a fomenté

Les rayons l'ont peu à peu rongé
France et moi, nous pouvons nous moquer





LES HOMMES FORTS


Elles ont gagnés un paquet de fric
Jouant la date du neuf sur ce site
Ca ne passe pas, je suis compétitif

Gras cadeaux pour aide-ménagère
Derrière, c'est pierre à la manoeuvre
Comme l'infirmière, avec des pleurs

Stupide armée dans le studio
Défibrilisateur sur le plateau
Ca peut arriver à tous les niveaux

Elle est concernée et je chanterais...enfin
C'est arrivé, elle a ses vapeurs de tapin
Peut-être que les 2 autres auront faims

Du tragique dans la lucarne de la blonde
Ca fera du tin-toin pire qu'une bombe
Une leçon aussi triste que des tombes

Les américains montrent les biceps
Car, tirer sur l'hôpital, est-ce correct
Comprenez, relisez-vous, c'est du direct

Un, puis deux, puis trois, eccetera
Le premier, c'est mon choix
Déjà victime, moqué par moi

Ce n'est pas une plaisanterie
Personne, de ce traitement ne survit
De mes aciers, l'on est conquit

Radical pour la pratique dans les valeurs
Les miens, je ne saurais pas, pour la douleur
Les USA, c'est bref, c'est un train à l'heure

Trop d'inégalité
Trop invariabilité
Trop de minorité

Alors tombent, les mouches
D'un seul coup, c'est l'esbrouffe
Comme le docteur destouches





ITE MISSA EST - AU MALHEUR DES FEMMES



vous et vos ridicules maladies
pour une vieille bique secoués à midi
c'était si bon, la grande soirée du jeudi

34 ans plus tard avec données et missiles sol-air
dans l'atmosphère l'embaumé sourit
et l'essence chez vous se taris

avec vos mannières de dingues
moi je suis le roi de la jungle
vous des super ploucs des baltringues

je vais vous expliquez pourquoi
l'on va vous faire valsez tout droit
le batiment, le secteur c'est pas ça

le surfeur est dans de sales draps
avec sa planche et ses cancrelats
grande nouvelle une autre victime est là

mais ça c'est du fretin
de la crotte de chien
jean pierre n'est 3 fois hélas plus là

l'opinion ça a du bon
avec un clip maison
une stituation de réaction

oh qu'est-ce que je pleure
sur cet homme et son oeuvre
avec fabrication du sabot à corbière

mais déjà maintenant je vois
dans les entrailles des petits pois
une menace d'ampleur qui croit

c'est tellement bien le téléphone
avec bobonne qui nettoie sans vergogne
mais où est l'eau de javel car sinon ça déconne

que fait-on sur les remparts de carcassonne
et bien sûr c'est moi qui vous les donne
bétonneuse en panne même les bonnes

Et peu à peu, les machines ne vallent plus rien
architecture et vase clos et le total zéro et un
pour vous rachetez un euro comme disait alain

s'ajoute aussi grêves ça et là
vous le savez comme moi
a la guerre souffre matériel et droit

la télévision n'en parlons même pas
elle tombera dans mes bras
mais madame oeil de poisson pas cette fois

quand les virus viendront vous ronger
asphixié avec méthode très réglée
essayer de trouver le patch de sécurité

un petit bateau un gouvernail
pas adapté le sextant car ça déraille
juste une prise qui va créer pagaille

oh comme je suis heureux
mon moment pour quelques vieux
l'europe et pas des débiles nerveux

révolution concrète et réel
voilà comment je vous réveille
tout d'un coup les problèmes s'éveillent

c'est aussi simple que ça
aussi juste que je suis un peu chinois
la danse démarre dans une situation à trois

pierre sophie et moi
désolé j'étais à l'étroit
c'est le triomphe du petit gars

dans le mur je vous y accompagne
Pensez un peu aux autres dans la campagne
ou aux urbains avec vos séries de banane





LA TELEVISION



Toujours discret
tellement simplet
détention au frais

Souvenir multiples
au frigo limite
ici, carrément un mythe

commentaire hostile
visage glabre livide
ours blanc stérile

Chasse aux entreprises
journalistes en tours de pise
maladie surprise

artisan de l'information
médias et supervision
vase clos et situation

pour seul futur
rien, avec fourrure
faune et usure

météo, avec une fluette
toujours même têtes
sur la france, rincette

publicité, répété
jeu biaisé d'entré
les pauvres assignés

Gardien de prison
compagnie du melon
parlotte bleue citron

interview et monologue
Programme de géologue
émission pour claustrophage



SOUVERAIN COMME HARENG


Légitime défense en Iran
Comme s'il se croyait chébran
Souverain comme un hareng

Là-bas femme de tête
Toutes drogues pour adeptes
Allez s'y faites la fête

On ne la comprends pas
Cette planète-là
Juste triste judiciaire constat

Il est mort en prison
Poussière et fumée de fonction
Reposant sur le bufflon

Je n'aime pas les intrus
Qui viennent à mon insus
Voir, si ma photo est dessus

Questions avec du lait
Plus de fruits pour simplet
Le public restera circonspect

Elle abrite trois laboratoires
Pillules, géllules, arts divinatoire
s Ou, justice s'applique sur les terrtoires

Souvenez-vous de total publicité
Fakes news venant de tarés
L'on croit vraiment réver

Est-ce qu'elle a baissé la facture
Sur cette question d'inégale forfaiture
Et pour les institutions, du fric, c'est sûr



YSABEL LA CATHOLIQUE


Denis, c'est dans le cou
Elle, dans son coeur, c'est fou
Mieux vaut en rire, c'est tout

Duduche, reine de la dope
Voici qu'elle écope
L'on vit une drôle d'époque

Amis comme cadavre
Mensonge et palabre
Mot de passe et message

Maison en espagne
Drogue de la poule faisanne
En faire une montagne

Il faut rendre richesse
Médecine ou sagesse
Pleure, donc contesse

Jean-louis le chinois
Pertes et fracas
Jacques pas loin de là

Bourgeoise vulgaire
Un brin ordinnaire
Colère, elle vocifère

La droite en deça
Parle comme ci, comme ça
Pas de chance, les rats

Cocaïne pour pâlir
Stup et flip, devenir
Bouddha pour ressurgir

Caissière et nourrice
Soi-disant pour se nourrir
Tremplin pour subir

Faire un lègue, c'est mieux
Fondation qui dit mieux
Recherche, c'est le voeu

Sinon que trépasse
Dégouline comme une glace
Les fondants de ta race


Dans la rage
C'est un carnage
sortant de toutes cages

Sous tes fenètres
Peur des enquêtes
Toutes grâce aux net

Tension palpitant
Tir droit devant
Clic c'est tentant

Remplacer le trop
Pas de status quo
12 point chrono

Tête de cortège
Garanties et salaires
Inégalitaire dessert

Pas à l'assemblée
Députés dépités
Combinaison avortée

Droite révoltée
Complètement déboussolé
Stratégie des secoués

Judiciaire problème
Ca les rends blèmes
Ils connaissent le système

Meurtre sordide
Relation stupide
Entre nationalité et crime

Car ils crachent sur Lola
Sur l'impartiale droit
Ces gens au profil bas



VERISURE VERIFICATION


Je te vire, robert
Réalisateur de l'enfer
Bientôt proche de ta mère

Pour protéger gabriel
Pour protéger raphaël
Tu vas avoir des ailes

Robert, tu m'attaquais
Tu venais ici d'un trait
Et ça c'est du concret

Je te vire, ce soir, c'est la fête
La tasse de la bête
La dernière qui m'embête

Violation de territoire
Tentation de meurtre notoire
Tes cheveux sur mon tiroir

Bientôt plus, sur la terre
Adios, ma grande panthère
Tu ne vaut pas très chère

Piégée sur un tapis
Prit en flagrant délit
Fameux jeu de pourris

C'est déjà ton tour
Pour tes trois petits tours
Maussade temps et compte harbour

Verisure chez moi
Me l'a dit, ne cherches pas
A ton âge, l'on ne te regrettera pas

65 ans, rien de très grave
Mais, tu étais dans la cave
Pierre a essayé, l'orage

C'est la panique et ça dérape
Mais, il fallait changer de soupape
Et sur vos murs, je préviendrai le pape

Le téléphone était piégé
En point fr, vous êtes tombés
Fini de rire, cerceuil plombé



KHERSON BARBARE


Bien sur, qu'elle ne dit pas tout
Et moi, mon rôle, c'est le garde-fou
Quand Vladimir est un casse coup

Gaz-Prom sûrement responsable
Sur les marchés, l'évitable
Baltique, réseaux dynamitable

Travaux bien fournies
Application de messagerie
"Telegram" pas si réussi

Nord-Stream profite
Aux USA et aux indices
Ca bouge en UK et en Suisse

Civils rappliquent
En toute logique
Le froid, ça pique

Canons Caesar
Tirs sans égard
Conflit dans la gare

Dans la Datcha
Dur au combat
Mort en débat

Dictature par Poutine
Sang sur le blue-Jean
Fumée selon Staline

Fenètres isolations
Sanitaire situation
Fuites en question

Histoire symptomatique
Epoque et éducation logique
Orthodoxe, juive et catholique

Au delà des frontières
Pour centrale nucléaire
Radical armes de guerre



TRAKASISTAN FEVER


This will be us
Together in the bus

Something in a crise
And me like another in a rise

So speak up loud it
With soldiers under a flag

But, you're just gone in a jail
Like ten dogs with pain



JOE ET VLAD


Mon ami, le gentil surfeur
Désormais ne fait plus d'erreur
Alors qu'à 22 ans, tout est bonheur

Mais, de Malibu jusqu'au Vermont
Là, où est sables et neiges à foison
Il faut maintenant arrêter d'étre con

La maison de ton papy
Avec lequel tu vis
Ne suscite plus d'envie

Iras-tu à la guerre
Quand mort sera pépère
Au moment de se taire

Joe et Vlad à la télévision
Sur le ring, bête tradition
CEI avec toutes options

Faire dans mes basques
Avec des méchantes connaces
Voilà comment, ça se passe

Rentrez chez vous, maintenant
Car, même en m'éliminant
Il y aura, toujours un remplacant

Bases et état-majors dans nos pays
Dans l'ue, l'ordre est donné, c'est fini
Rentre chez toi, surfeur avec ton treillis

Tu n'as plus rien à faire, ici



SANTE SI LOIN ET FORTUNE SI COURTE


Denis, c'est dans le cou
Elle, dans son coeur, c'est fou
Mieux vaut en rire, c'est tout

Duduche, reine de la dope
Voici qu'elle écope
L'on vit une drôle d'époque

Ami(s) comme cadavre
Mensonge et palabre
Mot de passe et message

Maison en espagne
Drogue de la poule faisanne
En faire une montagne

Il faut rendre richesse
Médecine ou sagesse
Pleure, donc contesse

Jean-louis le chinois
Pertes et fracas
Jacques pas loin de là

Bourgeoisie vulgaire
Un brin ordinnaire
Colère, elle vocifère

La droite en deça
Parle comme-ci et comme ça
Pas de chance, mes rats

Cocaïne pour pâlir
Stup et flip, devenir
Bouddha pour ressurgir

Caissière et nourrice
Soi-disant pour se nourrir
Tremplin pour subir

Faire un lègue, c'est mieux
Fondation qui dit mieux
Recherche, c'est mon voeu

Sinon que trépasse
Dégouline comme une glace
Les fondants de votre race

Dans la rage
C'est un carnage
Sortant de toutes cages

Sous tes fenètres
Peur des enquêtes
Toutes grâces au Net

Tension palpitant
Tir droit devant
Clic, c'est tentant

Remplacer le trop
Pas de status quo
12 points chronos

Tête de cortège
Garanties et salaires
Inégalitaire dessert

Pas à l'assemblée
Députés dépités
Combinaisons avortées

Droite révoltée
Complètement déboussolé
Stratégie des secoués

Judiciaires problèmes
Ca les rends blèmes
Ils connaissent le système

Sombre et sordide
Relations stupides
Entre délinquance et fusible

Ils crachent sur moi
Sur l'impartiale loi
Les gens de bnp-paribas

Alors, Je préfère prévenir
La banque verte et grise
Tout ça, juste; pour vous finir

Surtout des copains d'enfance
Tout à fait de la france
spécialisé délinquance


Haut de page Pour revenir à la page principale