terminal-media.fr
icon icon facebook icon icon icon icon
cross

 
rss
 
AVIS


MA CHERE PRUDENCE
par christophe simoni (22/05/2023)

"Monsieur bruno"

Le docteur Bruno de la Provoté est un médecin installé à Deauville depuis certainement assez longtemps. Ayant un médecin traitant réprésenté par le docteur Roche, parfois, il est bon d'avoir plusieurs avis concernant des sujets que l'on maîtrise mal; je rappelle au passage que les études pour devenir médecin reposent sur un minimum de 7 ans d'études à la faculté et ce, dans des domaines assez particulier où ils sont confrontés à beaucoup de cas de figure différent. Donc, au départ, comme deux avis vaut mieux qu'un et que d'un point de vue médical n'étant pas pour autant hypocondriaque mais toutefois affecté par plusieurs maux, je demeure prudent, attentif et à l'écoute de mon corps, sans en être pour autant alarmiste. Cependant, dans le soucis d'avoir deux avis au lieu d'un, il m'est arrivé de le consulter, par "prudence"


Consultation et téléphone

Ce devait être au mois de septembre 2022 que j'ai dû prendre rendez-vous à son cabinet. Devant lui, je lui fais part de mes bobos avec un léger problème de fourmillements dans la main gauche et je lui présente des résultats d'analyses de sang à vérifier. Lors de la consultation, il se déroule quelque chose de très étonnant : "Le téléphone sonne, il répond et débute une conversation étrange avec une personne qu'il connait et qu'il désigne comme "monsieur hervé", d'après ce que je comprends c'est le fameux "monsieur hervé" qui tente de persuader le médecin d'intervenir sur un cas et de se déplacer pour une opération d'importance. Sur ce point, le généraliste refuse et s'oppose avec pour prétexte que : "la fois précédente, cela n'a pas débouché sur une affaire concluante", que "ça n'a pas marché comme convenu". Quoiqu'il en soit, il argumente et il ne veut pas s'associer à l'opération. Le dénommé "monsieur Hervé" fini par abandonner et la communication téléphonique cesse. Que retenir de tout ça, qu'il me semble important de décrypter en détail


Une sénatrice

Tout d'abord, il faut savoir au préalable que la femme du frère de Bruno de la Provoté est sénatrice du département du Calvados (selon ce qu'il m'a dit), elle représente le mouvement centriste sur l'échiquier politique (d'après ce que je sais). Ceci étend dit, il faut savoir également que la droite et le centre disposent de la majorité des sièges au conseil régional de la Normandie, elle-même présidé par Hervé Morin, anciennement ministre de la défense sous un gouvernement de droite et arborant son appartenance au mouvement centriste, non dissimulé. Par ailleurs, lors de la campagne d'Emmanuel macron en 2017, cette majorité va soutenir le candidat qui va remporter les élections présidentielles. En 2022, le conseil régional et sa majorité veulent faire cavalier seul et ne soutiennent plus le président sortant, cette fois-ci. Ce qui ne gènera pas le président sortant de se faire réélire aux présidentielles


Des détails importants

Retracons en détail ce qu'il va se dérouler au cours du mois de juillet 2022. Deux mois avant la consultation avec le médecin généraliste. Très tôt, en panne de perspective, un dimanche avant huit heures du matin, je décide de me rendre sur le site de l'Elysée pour laisser mes coordonnées téléphoniques au chef de l'état. Plus tard, vers onze heures alors que je déambule dans mon appartement, je reçois un coup au coeur, comme une petite décharge électrique brève, fugace, inquiétante. Je le ressens de façon très nette et puis ça passe. Le soir vers vingt et une heure, à nouveau, je reçois un coup bref mais sans conséquence notoire. Ayant vu mon cardiologue un mois auparavant et m'ayant affirmé qu'ils n'ont pas décélé de problème majeur, je comprends mal, ce fait inexpliqué, ces deux chocs. Au final, je recevrais au cours de l'été, cinq chocs au coeur en tout. Mais sans suite, ni alarme et en régle général c'est un coup d'épée dans l'eau à tous les coups. J'ai de la chance, mais ça passe


Tout s'explique

Mon ombre me pousse à penser que tout est lié. D'une part, lors du fameux et dangereux dimanche, en cherchant à contacter le président de la république; dans la région, ça passe plutôt mal car je suis déjà très réactif sur Internet, pour ne pas dire assez militant. "Monsieur hervé" prend une décision qui vers onze heures du matin est mise en pratique. Heureusement pour moi, l'ordre est donné et moi, je reste vivant
Pour revenir en haut de la page Retour rubrique
 
météo
contact
Carte de france et plus loin