terminal-media.fr
icon icon facebook icon icon icon icon
CULTURE

Manifestation Sécurité globale le 29/11/2020

Frayeur démocratique

La loi sur la "Sécurité Globale" enflamme l'actualité politique de ces quinzes derniers jours. Défendue par le ministre de l'intérieur gérald darmanin, elle est soutenue, à bout de bras, encore aux dernières nouvelles par le gouvernement castex. De son côté, macron semble avoir l'air, toutefois, bien seul quand il laisse s'échapper quelques larmes lors de l'hommage à daniel cordier, l'ancien résistant et qu'il doit s'expliquer sur les fondamentaux d'une nation qui s'échiloche avec sa plume sur une page facebook.

Bec et ongles

Cette semaine, le ministre darmanin a enflammé l'hémicycle en défendant bec et ongles sa loi avec son fameux article 24 mais tout le monde sait désormais que de filmer l'action de la police peut être salutaire. Car, en terme de défense du public, s'il n'y avait pas eu ces images au domicile du producteur passé à tabac par trois policiers, l'affaire n'aurait pas été mis à jour et par conséquent, aucun moyen de prouver quoique ce soit, concernant la réalité des faits.

Provocateurs pas connus au batailllon

Bien évidement lorsque la manifestation du samedi 28 novembre a lieu et que trois poubelles sont incendiés par des individus masqués, ce ne peut être que par des blacks blocks, évidement... et le même ministre de l'intérieur, ne manquera pas de nous le rappeller, car dans les manifestations, les provocateurs ça n'existent pas...forcément et l'on retrouve une gauche très lucide en ce qui concerne cette situation mais qui n'a pas l'intention de se laisser faire.

Président prisonnier

Le président macron est tout simplement la première des victimes de ce vaste jeu d'échec où se joue les opérations avec les membres de la droite de son gouvernement, et tout laisse supposer que ce qui se déroule le dépasse. Rappellez-vous, lorsque pendant la célébration du onze novembre, dernier, sous l'arc de triomphe, il échange quelques mots avec françois hollande, "Alors, pas trop difficile ?" lui dit, amicalement, françois hollande et emmanuel macron lui répond "Il faudrait que l'on se voit". N'est-ce pas, ici, un appel au secours d'un jeune président en détresse, dans un gouvernement où la droite veut s'imposer. Car, en se déplacant toujours plus vers marine le pen pour gagner du terrain vers la droite et viser 2002, ce serait les présidentielles d'un président prisonnier où l'exercice d'écriture n'a plus lieu d'être que sur une page facebook. Sinon, venant de la frange la plus à droite du gouvernement le maître mot devient : tu signes ici ou tu te suicides et ce genre de situation, dans l'histoire, elle a déjà existé.

Le rôle des médias

Que nous dit gérald darmanin aujourd'hui ? Que les effectifs de police et les crs n'étaient pas assez nombreux pendant la manifestation du 28 novembre. Incroyable phénomène car là, voir quelques policiers en détresse cela nous change des croches-pattes de commissaire ou des coups de matraque de cette semaine. Mais avec, des images en boucles de poubelles qui flambent sur les chaînes d'information et discours alarmant des commentateurs, ça y est, sur lci, l'on devine presque, que maintenant le gouvernement tombe et que jean-luc mélenchon va prendre l'élysée. Il suffit de les écoutez...et dans la france rurale l'on s'émeut, l'on s'inquiète forcément car c'est la même chose sur toute les chaînes avec le même discours sensationnel et alarmant qui tourne en boucle.

Les vrais responsables

Mais que faire de gérald darmanin ? Que faire du préfet lallemant ? En ce qui concerne les policiers du 17ème arrondissement et compte tenue de la gravité des faits qui les incombe quoiqu'il advienne, ils seront tenus comme responsable et seront limogés. Mais n'est-ce pas une responsabilité collective qui les accuse dans ce ministère et qui devrait les pousser à la démission ? Que faire de ce texte de loi qui encombre et qui gène au plus haut niveau de l'exécutif ? La crise va-t-elle continuer ? Et à quoi s'attendre demain et sous quel climat, dans les vapeurs du thc ou les volutes de gaz lacrimogène ? Car il y a des gens qui refusent de choisir, tellement la police et les dealers font peur et ça à grand renfort de médias de toutes sortes mais pour combien de temps encore...

Pour revenir en haut de la page Retour rubrique