terminal-media.fr
icon icon facebook icon icon icon icon
cross

 
rss
 
Picto Rimes à 2 centimes Picto



Les
Territoires


LES VOCATIONS

Tous engagés dans les startings blocks
L'un pour le titre, les autres pour les postes

Ils mangent ensemble de la choucroute pendant des heures
S'informant sur le dernier dossier des leurs

Majorité de droite dans la permanence opportune
Opposition de gauche, aux aguets de la bonne fortune

Avant d'être nommé, ils chanterons tous ensemble
Pour racler les tiroirs, des disputes qui les rassemblent

Histoire de champions de toutes parts
Va provoquer des vocations de journalistes bavards

Ministres pendant encore près de deux ans
Après c'est terminé, limité dans le temps

Ne voyons pas tout en noir, soyons positif
Alors espérons que le gouvernement restera actif

Observons ce que va donner les résultats
Si les uns et les autres, marquent, donc, le pas

Ainsi, on peut espérer que le remaniment
Par le chef de l'état soit un succès consistant

Car je traite du protocole ministériel
Avec mon regard qui fait des merveilles

Si toutefois, il y a encore du monde ici
Ou bien à l'élysée tous les mercredis




LES MINISTERES

Le ministre finalise le discours contre les séparatismes
Selon la nouvelle donne de la république

Le ministère de l'intérieur est un secteur sensible
Où l'on combat tous les terrorismes possible

Institutions régalienne doivent poursuivre
Les missions de l'état sans coups férir

L'on attend un peu mieux de toi, marine
Car jusqu'a présent, tu restes dans la cuisine

Mais peut-être que jordan a des choses à dire
Sur cet élément, pour éviter de nous faire rire

L'on voudrait que cesse les incivilités
Que la police fasse bien son métier

Car je ne voudrais pas que mon papa soit assassiné
Et que l'affaire judiciaire soit oubliée




LA FONCTION DONT ON S'ABANDONNE

Elle rit de se voir si belle
La grande fille au poste ministériel

Elle dirige la culture
Demain, le record, ce sera l'agriculture

Je suppose qu'elle connait la Scala
Qu'elle écoute depuis toujours la Traviata

Se baignait-t-elle dans les étangs
Comme la Vouivre, aux cheveux de serpents

Sourire d'équidé plutôt marrant
Néanmoins, je ne lui dirai pas devant

Ira-t-elle au fond du trou
Inaugurer la dernière attraction du puit du fou

Celle avec l'improbable animation
Qui se déroule pendant l'occupation

N'oublions pas les écorchures de notre pays
Qui ont jalonnés pendant ces temps pourris

L'histoire, elle n'est pas si loin de nous
Alors, soyons sérieux, sans l'accrocher au clou

Avez-vous donc, parmis vos acteurs
Des prétendants qui veulent être, moteurs

Maniant à la fois, une honnète technique
Avec discours habiles et laconiques

C'est à ce poste, que je me pose là
Sans emphase de maladroit




HISTOIRE SECRETE

Dans l'histoire secrète de la république
Alors que le quinquénat se voulait très actif

Il y a quelques années d'antans
Dans la jungle des présidents

Pour le numéro un de l'état
Il était moins une pour son cas

Dormant dans le palais de la pompadour
Avec des militaires pas correct autour

Des fidèles à un vieux débris de l'armée
Qui cherchait encore à dire "vous m'écoutez"

Avec un petit hargneux, qui se voulait mordant
Comme un drôle de petit chenapan

Toujours prèt à faire la guerre
Sauf, quand il est à terre

Ils décideront avec leur grande soeur l'Amérique
D'organiser des attentats terroristes

Ces deux types ne plaisantaient pas
Le dernier mot, voulant l'avoir, quoiqu'il en soit

Ces bandits, Ces barbouzes désiraient le pouvoir
Avec des méthodes douteuses de salopards

Le message envoyé au président
Tu te retires, ou l'ont te tues toi et tes quatres enfants

Alors, considérant la menace valide
Il s'entoure avec des amis d'un jeune fulgurant intrépide

Etonnant, il surprend tous les convives
Par sa gouaille qui villipende et ironise

Au ministère des finances, il est nommé
Un peu plus tard, pour les élections, le président va se désister

Monsieur l'intrépide saisissant sa chance
Choisit les préliminaires et il se présente

Ainsi, il gagne les élections
Fort, dans une belle position

Ces choix politiques contraints
Ne sont pas, en soi, une fin

Cependant, grâce au bilan de l'ancien
Son fils échappe aux vauriens

C'est le début du Corona virus à New York
On imagine qu'il y a encore cela qui cloche

Donnie et le capitaine brésilien rouspètent
Avec un système de santé archi bête

Mais il fallait y penser avant les attentats
Eviter de se comporter comme ça

Mais, est-ce qu'Ivana le mérite
Lui qui est moins subtil qu'une frite




JIHAD SHOW

Je suis sur la chaine 25, le TV présentateur
Je vais vous faire part d'un scoop avant l'heure

Saviez-vous que le procès Charlie et Super kacher
Seront filmés en vidéo et feront la paire

Allah est grand pour les fanatiques
Dans les magasins de DVD en boutique

Momo dis-moi est-ce que c'était bien
Pourquoi, tu n'es pas mort les armes à la main

Car dans le prétoire où sont les accusés
On va pouvoir maintenant les regarder




TRAGIQUE FURIE

Réveillé par les faits divers qui bouillonnent
Gendarme tuée à Agen et l'affaire de Bayonne
Comme un son de vengeance qui résonne

Une histoire d'un dealer drogué au volant
Avec 4 crétins frappant
un chauffeur de bus récalcitrant

Le deal est un problème économique
Et ce n'est pas une histoire de comique
Quand sans travail l'on fini par suivre cette logique

N'imaginez pas, que je trouve que c'est bien
Consommateur et vendeur se croyant malin
La demande fait l'offre, dans un sens commun

Se soustraire à un contrôle de la gendarmerie
Voiture lancée en pleine furie
Il accèlère et pour eux deux, c'est cuit

Deuxième cas, important de figure
Tout le monde voulant jouer aux durs
Un chauffeur de bus, tabassé à mort par 4 crevures

Dans cette affaire, là, c'est infiniment clair
Tout le monde devient suicidaire
C'est le drame odieux de la triste misère

Misère économique et culturelle
Ou seul avec dieu dans une fuite du réel
On sent qu'au dessus, il y a un éternel

On suppose bien le déseuvrement
Du rien à faire depuis des ans
C'est l'aliénation au grès du temps

Une fois sortie de l'école qui protège
Sans travail, ni juste quelques arpèges
S'acharner dans une petite sphère

Le futur devient bien obstrué
De là, a vouloir finir par tuer
Je ne peux pas vous le conseiller




LE BON PLAN

Ayant su vite quel était son chemin
Il devint après ses études, médecin
Puis syndicaliste avec les siens

Après, il est nommé ministre
Avec l'épidémie, il va prendre des risques
Tenace, il envisage toutes les pistes

Crise, dans le personnel publique
Situation à la limite du critique
Pour la reprise, il fait un diagnostique

Il tient bien son ministère
Il insiste pour des bons salaires
Mais l'on ne peut pas tout faire

C'est avec le maximum de signature
Que l'accord peut définir le futur
Avec les syndicats dans une belle posture

Avec des très belles carrières
Des points de retraites sans barrières
On peut imaginer qu'ils seront solidaires

C'est ce qui fait la richesse
Attire les employés avec une promesse
Qui sera tenue, celle-ci sans faiblesse

La santé en france n'est pas une religion
Elle doit être vécue comme une passion
Pour les plus doués comme une vocation

C'est du ministre Véran
L'histoire dorénavant
Une carrière avec un bon plan




MULTIMEDIAS & CLOTAIRE

Pour tout ceux qui bricolent
Utilisant des informatiques babioles
Avec des gadgets créés en code

Pur produit de la république
Communication et techniques
Multimédias et télématique

Postulant pour le poste ad hoc
Pas celui d'un ventriloque
Ni d'un roi du Maroc

Si je suis nommé
Si je devais être désigné
Par le président et le premier

Rien ne pourra plus me satisfaire
Car plus clément que Clotaire
Ce n'est pas cela qui m'indiffère




LE FAMAS

Discours du président
Aux armées, il s'exprime maintenant
Jamais entendu auparavant

Dans ce monde d'exception
Où le danger est une fonction
L'europe du sud-ouest est sous les néons

Entraînement répété tous les jours
Où le hasard n'a plus cours
Gestes précis et protocole toujours

A Paris, le défilé du 14 juillet
Cette fois-ci, n'est pas motorisé
Les hommes, au pas vont marcher

Les fanfares entraînent la foule
Du jet à la montagne ou bien la houle
On peut donc former sans attitude cool

Car la légion étrangère donne
Une cérébrale colonne
Qui construit et font les hommes

Hommage aussi, à tous les soignants
Civils et militaires présents
Qui n'ont pas faillient, c'est important

Encore quelques heures
Pour connaitre la teneur
Du discours de la ferveur




JULIE PRODUCTION

Elle se promène en cabriolet 504,
Mais pas sur un canasson ou à quatre pattes
C'est une Vénus, une Cléopatre

Elle parcourt la France, de long en large,
Du pays Basque,
Ou bien jusqu'à la ville d'Asq

Elle épousstoufle, cette réelle beauté de nacre,
Tous les passants, même ceux avec une barrate
L'on comprend tout de suite, elle n'est pas une arnaque,

Recettes de cuisines et celles des salades
Les petits plats ne seront plus jamais fades
Sans déguster du sirop d'érable

Est-elle mariée, a-telle larron en foire ?
Voyage-t-elle avec un drôle de loir ?
Je lui jouerai bien du clairon, est-ce dérisoire ?

Je crois qu'elle a deux enfants, ce n'est pas très grave
La dass est un lieu fabuleux, surtout s'ils ont la rage
Ils seront dans un endroit merveilleux, mieux qu'à la plage

Avec elle, pour un jour jamais, je ne serais malheureux
Nous souperons ensemble et le matin me rendra vigoureux
Elle sera comblé et moi surtout, je serai heureux

Mais, entre nous, franchement, je ne suis pas là
Pour vous dire de perdre du poids
Mais considérer, pour elle, moi, je me coupe un bras




FETE NAT

Au Sahel avec nos champions
Au corps à corps sans convention
Dans une vraie dimension

Soldats combattants en opération
c'est pour la paix, ces terribles avions
S'il faut se battre, c'est ici la réflexion

C'est le jeu de la sécurité
Le seul qui doit jouer
Avec l'Europe en capacité




LES ORDONNANCES MINISTERIELLES

Pour les premières réformes avec cet accord
Monsieur le président, moi, j'étais d'accord
S'en vouloir, vous jettez un sort

pourtant...

Les ordonnances, il va falloir y penser
C'est sur cela, qu'il faut plancher
Car, c'est plutôt mal enmanché

Parce qu'il n'y a pas d'autres solutions
Pas toujours d'un seul coté, pour la gestion
Dans une pure et simple application

Avec l'attribution de la mesure
Pour le monde hospitalier dans le futur
Pour bien comprendre la tournure

Les médecins, mais également
Les pharmaciens et,
Tous les hospitaliers, ce n'est pas rien

Ou alors encore faire jouer, les pompiers
Grande échelle déployée
Devant l'incendie généré

Sinon avec destabilisation du secteur urbain
Test de contagion mais sans poussins
Dans une guerre qui n'explique rien

Parce qu'olivier, il est l'awaks
L'avion gros porteur qui traque
Avec tout, ce qu'il remarque




SALAUD AU FRIGO

Non, je ne fais pas de délation
D'un être abject avec indignation
Ou, un but qui serait l'abnégation

Mais...
L'agent municipal
Supposé normal
Non, pas un général

Il habitait Cénac
Non, pas à Carnac
Il n'était pas cornac

Dans son garage
Derrière son ordi, sans courage
Avec enfants en bas âges

Il trafiquait sur Internet
Des images pas très nettes
Avec bananes blettes

Traqué comme un blaireau
Que l'on enfume dans un tuyaux
Les tournages devaient être chaud

En détention provisoire
Pour des méthodes de salopard
Assurément aucune probité illusoire

Forte connaissance en informatique
Zoom photographique
Interdites sont ces techniques

Moi, je n'ai aucun émoi
Pour cet homme-là
Condamné au maximum, peut être, sera

Donc vite, pour la suite
Car, il n'a pu prendre la fuite
Alors ses intentions, oui, elles sont cuites




LA DANSE DES ARMOIRES

Merci monsieur obama
elon musk, joe, bill ou nicolas

Car le bitcoin, pour le hack, c'est toujours bon
Comme en 1945, ça paye la revente des bas nylon

Dans ce climat avec l'informatique délétère
Où le code corrompu sont dans toutes les artères

Avec la france ou une partie d'elle
Se divise dans une sanitaire crise rebelle

Dans leur mise en oeuvre, les territoires concernés
Doivent pour la mission de l'état, être assurés

Ainsi, où fichiers informatiques sont fichus
Quand machines récentes marchent tordus

Il semblerait que l'on est dans la haine de l'autre
Et c'est saint jean qui en est l'apôtre

Cependant, les français veulent l'écologique transition
Même, si c'est une condamnable version




FAITES VOS VOEUX

On va flécher cette augmentation
Mais, j'imagine que vous le regardez à la télévision

Car pour satsifaire une partie de l'électorat de droite
Dans ce que l'on retient, lui, c'est un acrobate

J'ai mis 45 minutes pour venir ici
Je n'ai pas à rougir de ce que je suis

Car, à la fin des fins, les français s'adressent à l'état
Avec la confiance rompue de l'ex-ministre d'état

Quand ces gens se sentent moins français
Que leurs grands-parents, ou leurs parents, sans frais

Ils sont morts après un contrôle de police
Qui n'est pas expliqué par la justice

Ou sinon dans le télétravail chez psa...



LE VRAI SUJET

Que toute la transparence soit faites
Car là, l'on parle de test

On en a déjà fait 300
C'est déjà ça, sanitairement

Alors, je vous préviens cette fois
Car, c'est la fin du débat

Mais, ça, c'est un bon début
Pour l'instant sans rebut




RENEGADE CLIMATE

Alors qu'il est visé par une plainte pour viol
Tétanisé, vilipendé, éreinté au vitriol
Dans une histoire qui n'est pas du Pagnol

Il fallait payer un jardinier
Pour les feuilles mortes, devant être ramassés
Mais là, c'est un peu tôt, à l'heure de bronzer

Jean castex va-t-il mettre des propositions dans le plat
Car, si cela se trouve le client va vouloir aller aux usa
Alors, que son électorat ne verra plus que cela

Donc, nous sommes le vendredi 17 juillet
Les français devront-t-il boire du lait
Dans une société vendue au rabais

Pourtant, je ne comprends pas, tout de même
Si en retour de faveur sexuelle
Cela ne pose pas un problème




JOYAU GOTHIQUE

Pas vraiment le moment de faire des conclusions
De tout ce que l'on peut dire sur cette inflamation
Avec la cathédrale de Nantes et du jour cette agitation




BAS LES MASQUES

Avec l'impératif port du masque pour chacun
Gestes barrières pour tous pour demain

Marchés couverts obligatoires
Lieux clos ou ouvert comment savoir

Est-ce que chez soi, faut-il se masquer
Avec le protecteur en tissus ou bien en papier

A l'élysée doit-on le porter maintenant
Gardes républicains mais aussi président

Les uns ou les autres, bébés ou adultes
Les gens, aussi ceux qui en font un culte

L'on devait attendre cette mesure le 1er aout
Elle arrive maintenant et sans aucun doute

C'est un tout petit débat que l'on peut juger
Comme une dernière tarte à la crème, préparer




VENI VICI VACCIN

Dans la réalité des plateaux de la seine-saint-denis
Les hôpitaux sont prèt à faire face à la pandémie
Quand en clair, la cigüe peut vous occire ce midi

Alors que les comiques du paf enterrent leur dernier rayon de soleil
Michel au cimetière, il sera toujours bon pour se faire de l'oseille
Mais espérons qu'il y aura un vaccin, pour qu'ils investissent, sans pareil

Sinon, ça coute 450 euros à payer dans les 45 jours, cette bricole
Puisque l'on assiste à une résurgence de la rougeole
Car les produits illicites provoquent à plusieurs la vérole

Donc, ils sont tous de l'audiovisuelle réunis
Sous contrôle médicale avec des magistrats instruits
Ou en bougeant plus avec le problème de l'écologie

Alors, comprenez maintenant, restez un peu attentif
Car, nous, on l'a eu à un prix plutôt compétitif
560 pour vous et ton tapis Persan mirifique




SPACE MAN

Il est le spationaute français
Moins usé qu'Alfred de Musset
Oui, c'est Thomas Pesquet

Proche de la course aux étoiles
Attention l'explosion se vie à un poil
Car, pas question d'y aller à la voile




GISELE H.

Hier, elle était dans le prétoire
Avec des faits divulgatoires
Avocate et formule incantatoire

Elle combattue pour l'IVG
Tout en étend attaquée
Par des tristes députés

Icone des femmes tonitruantes
Femme de front apportant
A toutes les autres au demeurant

Le droit de donner la vie
Sinon, si ce n'est pas pour aujourd'hui
Choisir le moment pour elle ou lui

Grande figure du féminisme
Porte parole sans populisme
Subissant tous les racismes

Partie à 93 ans
Son aura toujours présent
Justice pour toutes dorénavant

Femme convaincante et soleil
Sujet lumineux et merveille
Combattante des 343 qui veillent

C'est se battre pour une bonne cause
Sur un enjeu primordial mais qui ose
Qui provoque pour tous l'osmose




JACQUELINE S.

C'est Jacqueline qui est partie
Toute seule dans la nuit
Au firmament, au paradis

Elle a laissé derrière elle
Une mémoire essentielle
Battue par une main cruelle

Sans être sauvage
Elle est tombé sur un tueur à gage
Fusil de chasse, elle fit l'usage

Condamnée à dix ans de prison
Elle ne fit pas de réclusion
Car graciée par François Hollande à cette occasion

Cible d'un humain, d'un tueur
47 ans dans l'erreur
Un homme sans honneur

Avec ton fils qui s'est suicidé
Lui, qui, la veille s'était effacé
Avant que de ton mari, tu te sois libérée




CATHERINE N.

Catherine, tu perds ton compagnon
Le respectable Albin le grand blond
Résistant, contre l'ennemi pendant la libération

Homme engagé de l'état
Garde des sceaux, simple et droit
Député et maire, peut-être un peu froid

Maintenant veux-tu me raconter
Chère Catherine, ton été de sommité
Car nous pourrions échanger sur l'oreiller

Dis-moi que fais-tu ensuite
Envisages-tu des gens qui hésitent
Mais, si peu et de façon fortuite




CENDRES DU LIBAN

Dans le bassin de la méditérrannée
Là, où il y avait des cèdres concentrés
Près du port où du nitrate était stocké

Gentille matière à Beyrouth
Qui va créer la déroute
En faisant du yaourt

Double explosion, c'est la java
Images de chaos, c'est la nouba
Onde de choc, c'est du nougat

Les américains savent moins
Avec la géographie, si c'est loin
Eux ce qu'ils vendent, ce n'est pas bien

Les européens vont-ils intervenir
La nourriture va-t-elle pourrir
Car, la patate redonne le sourire

Il était question d'attentat
Où la vie ne vaut pas tant que ça
C'est bizarre nous l'ont oublient pas

Bateau kamikaze n'ira pas bien loin
Nitrate à charger dans la cale, ce n'est pas bien
Manger du verre, c'est pour demain

L'on va donc réfléchir
Car personne ne peut vraiment dire
Ce que nous feront sans rire

Donc, préparez les pansements
Car demain, c'est la covid assurément
Qui viendra vous prendre gentiment




MULTICONFESSIONAL

Pour faire un peu comme les territoires de 47
Avec les britanniques mais sans se soumettre

Avec des multi confessions
Pour de multiples raisons

Quand on cherche à destabiliser
Par toutes les pressions

Avec une jeune fille né en 1920
Où, ils ne sont responsables de rien

Avec des armes qui appartiennent aux milices
Le système s'entète et résiste




LA BISE

Dans ces contrées dangeureuses
Ou ma femme devient peureuse

Quand il est question de nitrate
Missile ou négligence, c'est l'angoisse

L'on ne saurait que trop conseiller
Les mesures nécéssaires de sécurité

Car quand il fait froid
Quand la bise attaque visage et doigts

Il faut mieux vivre et se protéger
Prévoir avec un navire sécurisé




LA FAIM DU SYSTEME

L'inquiétude est un sentiment partagé
Par des gens qui souhaitent s'élever
Comme à Paris, où le niveau est élevé

Mais, à Beyrouth, est-ce un attentat ?
Car de toute façon et quoiqu'il en soit
Ce n'est pas si catastrophique, s'il n'y a que ça

On a tous comprit qu'avec cette question
Aucun moyen de trouver la réelle raison
Car ils sont nombreux à avoir voulu cette situation

Alors, comme Michel cherche à ne pas froisser
Qu'il reste prudent en ne voulant pas contrarier
Les forces multiconfessionnelles qui cherchent à s'imposer

Sinon, avec les manifestations
Pour tout ceux représentant la population
Va t-il y avoir la révolution ?

Un problème se posera t-il au régime ?
Y aura t-il encore des tragiques victimes ?
Avec une rebelion faites d'annonymes

Pourtant, sur la visioconférence de l'onu à venir
Il n'y aura pas de quoi y revenir
Notre position restera ferme et sans sourire

D'ailleurs, il n'y aura pas d'autres propositions
Que celle que nous vous avons fait, avec ou sans rebelion
D'ailleurs, sur ce point, voici la dernière des questions




LE FLUX DE L'ESPOIR

Monsieur le président macron
J'ai en tête de nombreuses questions
Car au Liban, il y a rebelion

La corona virus l'on en parle plus guère
Ce qui s'envisage, c'est plutôt la sale guerre
Mais, sans plaisanter, car l'espoir c'est prioritaire

Alors puisque la guerre, ce n'est pas jolie, jolie
Et que vous vous adressez à plusieurs dans ce conflit
Alors, il faut absolument le soutien du fmi




DEAD'S CAT

Le chat est mort
il a bu du chlore
Dépassé, maintenant, il dort

Le chat se voulait être attentif
Se prenait pour un être vif
Contrarié par la rue qui se rebiffe

Au loin son bilan
Réduit à néant
Ce n'était pas un géant

Je ne le connais pas
Je sais qu'il avait quelques droits
Dans un palais de ministre roi

Son régime et sa désinvolture
Son orgueil et sa bête figure
Se termine en pourriture

Son peuple a eu raison de lui
Après 2 mois c'est fini
On le découvre d'excuses pétries




WWW.PRIERES.COM

Dans la zone des trois frontières
Où certain font la guerre
Soudain tombe la brève

Terroriste au nom d'allah
Voulant imposer un califat
Tueurs aveugles qui ne voient pas

On voudrait nous faire penser
Qu'anti-français, ils sont possédés
Par cette matière obsédée

Dans l'île de France, au grès des saisons
Ce sentiment pousse sur tous les bourgeons
Par des gens qui cherchent à faire, de la mobilisation

L'on se doit de faire progresser ses enfants
Même, quand ils ont 46 ans
Et leur dire que dieu n'est pas brigand

Car, si les problèmes perdurent
Avec sanction, c'est la misère qui dure
Où rien n'est bon pour l'emploi futur

Cela ne doit être pas un problème de religion
Qui deviendra nécessaire mais la punition
C'est que violence ne peut être légion

Au Sahel ou à Garges-les-Gonesses
Pour vouloir rester dans la pièce
L'on ne crache pas sur la moquette

Cela vaut pour ceux qui ne croit ou pas
Qui font la prière avec allah
Ou bien celle avec bouddah

C'est donc être anti-français
De tuer sans avoir de respect
En étant hors sujet

Ou sinon comme de terrible crétin
Qui mets en jeu le destin
De plusieurs millions les siens




PATRIOTE CHOC

C'est florian qui vous l'a dit
C'est magouille et compagnie

Et il faut rester prudent
avec des chiffres plein les dents




VLADS VACCIN

Alors qu'au usa, donnie le chien
Se fait canarder par un vaurien
Il écourte avec la presse, un entretien

A moscou, à quelques kilomètres de là
Avec visioconférence au kampchapka
C'est vladimir qui sort Spoutnik de l'au-delà

Avec le vaccin contre le corona virus
Il ne veut pas être pris pour un minus
C'est une grande première chez les russes

Après avoir trouvé avec précision
Le summum contre l'infection
Car cela évite la guérison

Vlad en bon père de famille l'a même testé sur sa fille
Espérons, qu'elle ne soit pas devenue stérile
Ou qu'elle s'écroule en devenant fragile

C'est la course et tout cela, avant donnie
C'est certain, le président us, il est maudit
Car, il s'est fait avoir, en regardant, ciel mon mardi

Ainsi que toute la clique de Yale Inner city
Ou celle de Stanford University
Qui n'ont pas trouvé le vaccin avant vladi




EQUIPE SOUDEE / DETERMINEE

C'est une grande équipe qui s'est retrouvée
Sous un grand soleil côté méditérannée
Alors que Beyrouth est en partie, ravagée

Car chez nous, il fait encore très chaud
Lui aussi, a réagit, de versailles à bordeaux
L'on garderait bien les pieds dans l'eau

Dans cette zone qui reste encore en rouge
Ils n'ont personne pour les aider et qui bougent
C'est ainsi qu'il faudrait bien un bon groove

Forcément, l'on peut toujours avoir des regrets
Mais, nous ne sommes pas là pour vous vendre du magret
Et pas non plus, dans une démarche de vaccin français

Alors, on fait appel à la générosité
En espérant qu'elle ne soit pas contrarié
Que nombreux seront ceux qui doivent être sauvés




MASQUE

Ces groupes ne connaissent pas la situation
Ni non plus la barbarie en question

Alors, si vous perdez, vous ne perdrez pas grand chose
Blottit au fond des alpes avec peut-être une grande cause

En admission ou en réamination, ce n'est pas drôle
Mais, moi je n'ai pas envie de jouer ce rôle

Alors écoutez le témoignage de ce journaliste
Qui sur le plateau des problèmes, fait la liste

Et le masque, c'est généralisé pour tous




QUE NEIGE FONDUE

Monsieur, donnie le chien
Président vlad d'hier matin
Que je vois débouler au loin

Dans les plaines de l'est
Ou celle du canada à l'ouest
Edward snowden s'ennuyait des territoires us

Car, donnie, tu dis t'intéresser au problème d'Eddy
Veux-tu l'avoir dans ton lit
Ou bien dans celui d'ivana trumpy

Alors, nous, que dirons-nous
De ceux qui ne servent à plus rien du tout
Dans ces pays remplis de barges et de fous

Essorés de tous les secrets numériques
Libérer des angoisses informatiques
Ils sont bons pour le placard de l'âpre panique

Alors envoyez-le à Garden Grove
Ou sinon dans la zone de Douvres
Si, la porte de la Liberty, s'ouvre

D'ailleurs, avec cette boule glacée dans la rue
La neige complètement a fondue
L'on ne retiendra rien de ce qui s'est répandu

Donc, de l'est à l'ouest, de l'ouest à l'est
Alors restons tranquilles et ramenons à brest
Frédéric momo and so nice in Nice, Edward à l'ouest

Sinon, évitons les cadavres
Dans ces histoires qui passent
Pour éviter de faire de maurice dantec, la page

Avec les craintes des médecins
A qui l'on impose pour chacun
Des injonctions chagrins

Qui soulève les coeurs
En préparant les fleurs
Et provoque douleur

Alors justice pour l'ensemble
Afin, qu'elle soit présente
Qu'avec la dignité, elle rassemble




LE CONVOI ROUGE

sharon, tu ne vois pas l'injustice
Ca te touches aujourd'hui, pauvre biche

Pour michelle, la science, nouveau dieu atypique
Rappellons-nous en 1945, il était atomique

Alors permettez-moi le fourire
quand je pense à Zorglub avec un sourire

Mais l'ironie ne me semble pas appropriée
Quand vous faites des tronches d'épouvantées

Mais aussi parce que vous plaisantez
Sur des personnes obèses et des enfants sous-alimentés

Avec une paire d'haltères en or
Ou des nouvelles chaussures de sports




BON POUR TOUS

Dans cette contrée de biélorussie
Les élections sont-t-elles devenues flétries

Angleterre et états-unis
Evoquent sombre félonie

Nous, nous nous déclarerons demain
Quand nous aurons jugés du terrain

Car manipulation des urnes, s'il y a eut
Ne doit pas se terminer dans la rue

Mais, avec les otages des manifestations passées
On aurait déjà pu, tous les relacher

De mort, qu'il n'y en ait pas trop
Mieux que l'on en reste à presque zéro

Mais pas d'ingérence de nigaud
Qui viendrait se prendre pour zorro

Pour faire comme avec l'afghanistan
Autre histoire, autre temps

Mais forcement, on peut penser au kosovo
Avec qui l'onu l'a joué bon dos




ECO-COVID

A travers chaque mesure
Masque anti-covid sur figure

Le monde entier retient son souffle
En espérant que le travail et les ressources

Ne tombe pas économiquement
Dans un nouveau reconfinement

Entreprises à petit pas
Echoppes qui ne marchent pas droit

Traffic aérien arrêté en plus
Tout ça à cause du virus

S'il y a encore des malades
Si les statistiques ne font pas glissades

Il n'y a pas beaucoup à parier
Que le commerce soit amputé

De la vertue des valeurs
Qui est censé apporter bonheur

Dans un soucis de distribuer
Pas forcément prospérité




PESTE PROFESSOR

Ne plaidant pas, pour la panique
Nouveau, le professeur raoult combat la grippe

30 mille morts en france depuis le début !!!
Avant l'interview avait-t-il bu ?

Petite apparence à la Pollux
Ce n'est pas important, ça plait ce flux

Lorsque didier montre sa figure
Il se sent fort et fier dans cette mouture

Selon lui, "Il ne fait pas de politique"
Sa seule feuille de route: ce sont les médias stratégiques

C'est bon, on l'aura comprit
C'est un précheur dans la nuit

Qui vient de faire un coup à la télévision
Et je suis bien persuadé avec consternation

Que la suite, on l'a trouve sur internet
Avec le service après-vente contre la peste




BUNKER BREGANCON

Lui est toujours le leader
Avec la musique qui fait peur
Tempo rapide et fureur

Ils ne se déplaceront pas, ensemble
Ils feront une petite danse
Ce que nous combattons, c'est l'insouciance

Les anglais sont déjà bien loin
Brexit stupide pensant gagner 4 points
Ils se croyaient être chafouin

En grande-bretagne, brebis et moutons
Bêlent plus fort, encore dans les wagons
Avec des cervelles aussi grosses qu'un moucheron

Alors quoiqu'il en soit
Du football dimanche le résultat
Nous resterons inarrêtable et droits

J'imagine qu'ils doivent déguster
Petit plats et petites entrées
Avec distanciation pas négligée




LE THE D'ALEXEI

Donc, alexei navalny criait à la mort
De nuremberg s'envole l'avion pour omsk

Les médecins le trouve un peu pâle
Car, il est inconscient mais ne fait plus de râle

Pourtant, ils décident qu'il ne peut bouger
L'avion pour l'allemagne sera t-il oublié




KIKI D'OR

Il y a très longtemps
A paris, il y a quarante ans
Avec un mec plutôt marrant

Dans une chambre de bonne ternie
Qui ne sent pas le vernis
Ni, non plus les fourmis

Lui, ce n'est pas une enflure
mais les deux autres crevures sont
Dealer et chauffeur sans allures

Car, aussi avec la drogue sous-jacente
Dont la victime dépend
Ils fomentent un coup forcément

En prètant téléviseur et caméra hitachi
Qu'ils ont bricolés aussi
Images et transmissions sont prètes pour le délit

Seule pendant une nuit
La victime film son zizi
Son kiki hitachi




L'ECRIT VAIN

Pas question d'oublier
De refaire l'histoire constatée
Bien des fois revisitée

Pouvez-vous donc, alors
Me dire que personne n'est mort
Avec Oradour sur Glane, comme décor

Mais, qui sont les responsables, aussi
Des ignobles officiers nazis
Qui combattaient les menaçants ffi

Avec un attentat sur l'histoire
Qui cherche à la revoir
Tellement illusoire

L'entente avec Angela
Est combattu par des rats
Extrême et imbécile choix

Le président français combat cette haine rebelle
Dénonce avec argument, ce pauvre fiel
Avec, cette infamie, une goutte dans le ciel

De retour dans la course
Bernard-henry es-tu ami avec un ours
Qui a fait saigner tes bourses

Car, avec des positions iniques
Dans des putrides pages bibliques
Ce doit être plus que logique




LES ULTRAS MAUX

Si les émeutes de l'après-match
Mettent en péril, la rentrée des classes
Avec cette histoire de masques

On peut penser qu'ils seront de précaution
Pour la prochaine échéance de la compétition
Qui ne sera plus faite selon la tradition

Cela aurait été pas mal pour la scène
Car moi, ça me fait de la peine
Quand on est invité à paris par emmanuel

Est-ce que ça va, aucun dégout
Alors, merci d'être avec nous
Car, je suis le pdg au rendez-vous

De la décoration par le joker
Avec pleins de commentaires
Et vos souvenirs de misère

D'ailleurs, je suis un peu triste
Quand le gardien en bloque un sur la liste
Et, quand un grand club retransmet le match

Avec des supporters qui sont déçus
Qui nous expliquent que tout est foutu
Que sous le masque, ils ne sont pas reconnus




MONSIEUR KAMIKAZE

Il y a une tête de veau
Qui se prennait pour beau
S'attachant à la liberté d'un zoo

Mais, je ne sais pas
S'il est genré du bas
Avec des tentatives d'attentats




TETE DE GLAND

Tête de gland, tu es bien plus lent
Tête de gland dans la conclusion est partant
Tête de gland, avec un pouvoir sidérant

Tête de gland, tu vocifères en chantant
Tête de gland, rire n'est plus, très bandant
Tête de gland et pour cause, c'est très récent

Tête de gland, perd tout son crédit maintenant
Tête de gland, appelle un numéro: 08 600




LILI SITES

Dans les années 80, c'était le bassin des lézards
Maintenant, ce sont des agriculteurs très bavards

Avec un service commercial qui n'est plus dans la rue
Et des guetteurs qui n'ont plus besoin d'être entendus

C'est, dans ce métier illicite
Un non sens économique

Alors, pour un tout petit peu plus de cash
Au moins, on ne vends pas de kalach




DREAM SWING

Je veille au "rève américain"
Celui avec les 101 dalmatiens
Où il y a de l'herbe pour chacun

De san franscisco et son golden gate
Et des petites compagnies, pas bête
Qui envoient aussi par fret

Dans le sec desert d'arizona
Et des nuits de code en java
En ayant très vite des résultats

Du minesota à la floride
Pour les crotales et les arachnides
Nourriture riche en glucides

Pour l'indémodable gary cooper
Pour le narratif william faulkner
avec les meilleurs designers




SALADE NICOISE

Il y a toujours eu deux gauches
Pour favoriser ou non cette pose

Cela existe depuis la nuit des temps
Cette chose lascive qui lentement

Rends laxiste et moins compétent
Mais peut-on croire que c'est charmant

Avec un jus de goyave succulent
Ou de l'orange avec engouement

Car au bout d'environ deux ans
Aggressif, devient ce produit inquiétant

Cependant pour vendre les motos
Il y a à pointe-à-pitre des élèves rigolos

Alors avec beaucoup de coup de téléphone à donner
De ses bêtes, l'éleveur, a envie de les rentrer

Le fusil mitrailleur est aussi grand que lui
Je suppose que les douilles sont petites aussi

Mais maintenant la séance est annuler
Et rien à m'apprendre, pour ce qui est de m'amuser




FRASQUE SUPERIEURE

Comment en 1933, Hitler a gagné ?
Il s'est hissé au pouvoir affirmé
Avec une bande de dégénéré !

Après le meurtre des opposants
On brûlait les livres sans entendement
Plus facile, donc, pour avoir des arguments

On marquait des slogans
Sur les vitrines des marchands
Plutôt chez les juifs, ce n'était pas charmant

Les SA menaçaient dans la rue
La violence jamais ne se-tus
Mais l'histoire a-t-elle plut ?

Les jeunes se firent engagés
Et hitlérienne fut nommé
Des trouffions pour la croix gammée

Propagande partout retentissait
Dans les officines radio et ciné
Ou dans les stades des villes et cités

Aryen, en appartennant à la "race pure"
Une doctrine qui n'est pas sans félure
Ca a duré 15 ans, ce régime à la dure

Eliminant, juifs, tziganes, homos, handicapés et résistants
Ou en les enfermant pour le travail dans des camps
Rapport de maîtres à esclaves gratuitement

Ils disposaient, ainsi, d'ouvriers faciles
Qui pour survivrent étaient bien dociles
Un jour après l'autre, un contrat fragile




CANADA STRIKE

Donnie le chien parlait des GI's
S'y est prit comme avec une paille

Voulant faire le malin
les moquas et fit chagrin

Les traitants de perdants
Ceux tombés au champs

Ne faisant politique
De son électorat pathétique

Se noyant de confusion
Dans ses tristes explications

Blessa moults parents
Dont morts étaient les enfants

Ce n'est pas très drôle
Cela s'est passé sur notre sol

Et micros ont saisit
Cette infâme ignominie

Alors qu'au canada, je vous le rappelle
Notre président n'avait pas fait pareil

En échangeant sur donnie
Et partageant avec des amis




BARBARE MARINE

Marine la barbarette
Avait l'envergure d'une préfette
Et encore pas celle de Paapete

Ses paroles qui étaient simple à comprendre
Car, plus docile, elle cherche à vous rendre
En chassant, soi-disant, des vauriens à pendre

Architecture des phrases en plein naufrage
Dans sa bouche, elle s'exprime avec un fromage
Comme dans la fable qui se termine avec un outrage

Son appel aux français, c'est l'identité
Mais sa cible systématique, c'est la sécurité
Avec ceux, qui pour elle, ont toujours votés




NOVITCHOCK

Alexeï du coma est sorti
A l'hôpital berlinois, dans son lit

Rêvant à sa datcha
Quelque part dans les bois

Entre Irkousk et Vladivostok
Son manteau et sa toque

Urines bleue turquoise
Désormais sera la base

Poison a-t-il ingéré
Ou, si son thé fut frelaté

Puissants du monde
Villipender l'immonde

Comme Raspoutine
Le prélat cotoyant Lénine

Au plus profond de la loubianka
Ou dans les territoires du kampchapka




GARDE ROYALE

Quand elle rentre dans le studio
Calme et silence sont au niveau

Elle impose par son engagement
Ce n'est pas chez elle, un évitement

Répondant à laurence
Sans être de connivence

C'est la barrrière politique
De façon déonthologique

Elle, qui a eu quatre enfants
A fait face en signant

Plusieurs livres sur l'écologie
L'environnement, comme l'on disait aussi




CULTURE FUTUR

Jérémie le comique râlait contre roselyne
Inconscient, il s'était pris pour une victime
Recherchant comme jack l'hémoglobine

Avec la joie et la fièrté de son nouvel habitat,
il en fit part comme un gros bêta
Car gras revenu, fut un temps, sa loi

Ramenant le problème à sa vision de seul victime
Reparti sur 5 dates pour jouer sa comptine
Il ne parlait qu'en son nom comme bête sanguine

Primo, de terrorisme, il s'en était fait le pourfendeur
Pourtant, jeunesse et bétise étaient bien à l'heure
Maintenant, son sujet, c'est la corde toujours avec la peur

Alors soignons-les, ces tristes petits chérubins
Les sourires sombres, ces prototypes humains
Qui doivent réécrire après le covid, leur idéologie sans frein

Comme disait Pierre desproges, peut t-on rire de tout
S'esclafer des malades mentaux ou des vieux griboux
Ou des soldats morts victimes du terrorisme qui ne sont plus debout

Avec des substances illicites, pour vous donnez l'illusion
De vous croire roué, en parfaite adéquation
D'un public dans la même, mentale stimulation

Sinon, l'on sortira de la salle avec dégout
Puisque, demain c'est le film ou l'oubli à tous les coups
Avec ce qui pourrait le faire devenir flou

Car c'est plus gais, même dans les faits
Dans ce cinéma de rue, de fiction de petit hurluberlu




DEPAKINE

Dans cette histoire, l'état
S'était fait taper sur les doigts
Pour avoir créé, des bébés sans bras

Scandale sanitaire
Conscience légère
De sociétés vache laitière

Finosa safoni et nafosi
Je vous invite à trouver celui
Dont l'état s'était fait l'ami

Cette pharmacopée datant de 1967
Etait la pomme blette
Rendait, en plus, simple et mauviette

Sinon pour les foetus
Il était le janus
De malformations dans l'utérus

Les psychiatres en donnaient souvent
Cétait le moyen des sachants
De tuer l'inventivité et la mémoire des patients

Se cachant derrière leur petit doigt
Psychiatres se croyant à l'abri derrière l'état
Les tribunaux ont jugés le péril de Troie

Car de cette molécule qui sort de l'ombre
Deuxième affaire serait bien sombre
Pour un bromure contre la fronde

Ce qui pourtant n'entachera pas l'euphorie des banquiers
Sans faire usage de canons sciés
Mais effets de rats qui vont rongés

L'atmosphère déjà viciés
D'une cité embrumée
Par les gazes d'un pouvoir abimé

Alors péril avec le médoc
Danger dans le paddock
Avec une molécule qui siffle deux notes

Mais c'est bizarre, je devrais être K.O
Pourtant, je chante encore à nouveau
Une douce mélodie, sans pavot

Car dans l'agence régionale
Se pratique un petit sport de balle
De lutte intestine ou de guerre total

Car même avec la volonté de m'expliquer
Que ce sont des soins que vous prodiguez
Je ne suis pas dupe de votre bien fondé

Car étand le plus apte à m'osculter l'âme
Et je le sais bien en mangeant ma banane
Je vous invite à en parler avec ma femme

Avec un médicament
Qui a fait son temps
Et donc, doit sortir des rangs


Pour revenir en haut de la page Retour rubrique