terminal-media.fr
icon icon facebook icon icon icon icon
cross

 
rss
 
CULTURE


Chapeau melon et bottes de cuir


Histoire

Chapeau melon et bottes de cuir est le titre français de deux séries télévisées : la série britannique The Avengers et sa suite, la série franco-canado-britannique The New Avengers. Ces deux séries, mélangeant espionnage, science-fiction et action, mettent en scène le personnage de John Steed, un agent secret britannique.

2 Séries télévisées

La première série, ayant pour titre original The Avengers (« les Vengeurs »), se compose de 161 épisodes de 52 minutes, dont 104 en noir et blanc, et fut créée par Sydney Newman et Leonard White. Elle a été diffusée du 7 janvier 1961 au 21 mai 1969 sur le réseau ITV.

Au Québec, elle a été diffusée à partir du 5 janvier 1967 à la Télévision de Radio-Canada, et en France, dès le 4 avril 1967 sur la deuxième chaîne de l'ORTF, à partir de la quatrième saison. La rediffusion de la saison 4 et des épisodes en noir et blanc restés inédits en version originale sous-titrée3 a eu lieu à partir du 1er juillet 1991 dans Continentales d'été sur FR3. Les saisons 2 et 3 inédites ont été diffusées en version originale sous-titrée du 19 février 1998 au 2 avril 1999 sur 13e rue.

En noir et blanc

À l'occasion du cinquantième anniversaire de la série, Arte diffuse, à partir du 6 décembre 2010, pour la première fois quelques épisodes de la saison 1 inédite en version originale sous-titrée et restaurée. En 2018, Eurochannel diffuse la série avec une introduction d'Alain Carrazé pour chaque épisode.

L'époque Purdey

La seconde série, intitulée en anglais The New Avengers (« les Nouveaux Vengeurs »), créée par Brian Clemens et Albert Fennell, se compose de 26 épisodes de 52 minutes. Elle a été diffusée entre le 22 octobre 1976 et le 18 novembre 1977 sur ITV. En France, elle a été diffusée à partir de 1977 sur TF1, avant d'être rediffusée en 1987, puis en septembre 1989 dans La Une est à vous sur TF1.

La première série : The Avengers

Les trois premières saisons

Patrick Macnee, chapeau melon sur la tête et parapluie au bras, joue l'agent secret John Steed tout au long des deux séries (The Avengers et The New Avengers). Dans la première saison (inédite en France, mis à part deux épisodes), Steed n'est qu'un personnage secondaire, le héros est le médecin David Keel, joué par Ian Hendry. La fiancée de Keel est tuée par des trafiquants de drogue et Steed, sorte de policier non officiel, l'aide à venger la mort de sa fiancée en faisant arrêter le coupable, d'où le titre anglais de la série, qui signifie les vengeurs. Steed entraîne ensuite le docteur dans d'autres missions où ils vont lutter ensemble contre le crime. On notera la présence récurrente de Carol Wilson (jouée par Ingrid Hafner, secrétaire et partenaire du médecin pour certaines de ses enquêtes, leur relation assez ambiguë, préfigure les futurs duos mythiques de la série. Un des chefs de Steed, One-Ten (1-10, joué par Douglas Muir) qui lui fournit régulièrement des missions jouera également dans la saison 2.

Dans la deuxième saison, Ian Hendry parti, le docteur Martin King (Jon Rollason) assiste Steed durant trois épisodes, et Steed devient le héros. Steed a ensuite pour partenaire féminine, l'anthropologue Cathy Gale (jouée par Honor Blackman) dans dix-sept épisodes de la saison, et la chanteuse de cabaret Venus Smith (Julie Stevens), dans six épisodes. Cette saison est un succès grâce notamment à l'arrivée de Cathy Gale, première femme forte de l'histoire de la télévision et dont la relation avec Steed reste avant tout professionnelle et produit étincelles et tension sexuelle par leurs disputes incessantes.

Dans la troisième saison, Cathy Gale reste seule partenaire de Steed. Il est élégant, fait preuve d'un flegme inaltérable et d'un humour très britannique. Elle est belle et efficace, souvent habillée de cuir (d'où le titre français de la série). Les scénarios progressent en qualité, probablement grâce à l’arrivée de Brian Clemens. Le nom de ce scénariste-producteur reste attaché à cette série à laquelle il a donné ses lettres de noblesse. La fantaisie, marque de fabrique des saisons suivantes, fait ici son apparition.

Ces trois premières saisons sont peu connues en France, car elles n'ont jamais été doublées et n'ont pas été diffusées en France avant 1997 (sur 13e rue).

John Steed et Emma Peel

La quatrième saison voit apparaître Emma Peel, jouée par Elizabeth Shepherd. Après avoir terminé « The Town of No Return » et la moitié de « The Murder Market », les producteurs ont conclu que, bien que talentueuse, elle n'était pas l'actrice qui convenait pour le rôle. C'est Diana Rigg qui tient le personnage d'Emma Peel en 1965. Elle est belle, jeune, courageuse, moderne et émancipée. Elle forme avec John Steed un duo de chic et de choc qui fera l'immense succès international de la série à l'humour So British.

La cinquième saison, toujours avec Emma Peel (« Mme Peel, on a besoin de nous »), marque le passage à la couleur. Des acteurs connus tels que (Christopher Lee et Peter Cushing apparaissent en invité vedette, d'autres y font leurs débuts (Donald Sutherland, Charlotte Rampling). C'est la dernière saison de Diana Rigg qui, après quelques films au cinéma, retourne au théâtre shakespearien.

John Steed et Tara King

Dans la sixième saison, Tara King (jouée par Linda Thorson) est une jeune fille espiègle, souvent provocante, intelligente, combative et efficace. Elle succède à Emma Peel (comme Honor Blackman, Diana Rigg a quitté la série pour tourner un James Bond, Au service Secret de sa Majesté, avec George Lazenby). Sa relation avec Steed est plus intime, tout en gardant une certaine ambiguïté. D'autres personnages récurrents apparaissent : le chef, Mère-Grand (Patrick Newell), et le garde du corps de celui-ci, féminin et muet, Rhonda (jouée par Rhonda Parker). Bien que Tara King ait été parfois critiquée pour sa différence, cette saison, qui peut avoir autant de charme que les précédentes pour certains spectateurs, est celle, sans nul doute, qui porte l'imagination des scénaristes et également celle des réalisateurs à leur sommet dans l'absurde et l'humour. Brian Clemens la considère comme étant « la meilleure du point de vue des scénarios ». Toutefois, plusieurs épisodes comptent des faiblesses indéniables que les saisons avec Emma Peel n'accusaient ni à ce point ni de façon aussi récurrente.

Fin de la première série

La série se termine à la fin de cette saison en 1969, en plein succès mondial. En effet, elle devient de plus en plus coûteuse à produire, et le producteur américain se retirant du projet, les Britanniques ne peuvent se résoudre à la produire seuls.

La seconde série : The New Avengers



En 1976, la série renaît sous le titre britannique The New Avengers (littéralement, les nouveaux vengeurs), avec deux partenaires cette fois-ci pour Steed : la belle et intrépide Purdey Sans-nom-de-famille (Joanna Lumley, la future Patsy d’Absolutely Fabulous) et le fringant Mike Gambit (Gareth Hunt). Le personnage de Gambit est créé pour les scènes d'action, Patrick Macnee commençant à prendre de l'âge. Il y aura deux saisons de treize épisodes. S'agissant d'une coproduction franco-britannique entre ITV et TF1, les sept derniers se passent hors de Grande-Bretagne, trois en France et quatre au Canada. La série, plus réaliste et moins délirante que la première version, mise plus sur l'action, même si on retrouve l'humour britannique de Steed et les joutes verbales de Gambit et Purdey.

Le scénariste Dennis Spooner a déclaré qu'à la fin de sa course Chapeau melon et bottes de cuir était allé aussi loin que possible en termes de parodie. C'est pour cette raison que pour The New Avengers, Brian Clemens a visé intentionnellement des histoires réalistes, d'espionnage, dans le style de Len Deighton. Spooner a déclaré : « On ne peut pas dire : “Je n'aime pas vraiment The New Avengers, parce que ça ne ressemble pas à l'ancienne série”, car ça n'aurait jamais pu y ressembler. On a tout bazardé ! Et il n'y avait aucun moyen de revenir en arrière ».

Lorsqu'on lui a rappelé le scénario de l'épisode Gnaws des The New Avengers, Spooner a admis : « Eh bien, oui, vers la fin, on s'est un peu relâchés ! ». « Certains des scénarios utilisés dans la série ont été recyclés à partir de scénarios antérieurs écrits par Clemens ou Spooner pour d'autres séries. Steed et la Voyante était basé sur l'épisode Meurtre en tête de la série Angoisse ; et Le Monstre des égouts était basé sur L'Attaque des alligators de la série Les Sentinelles de l'air ».

Johnny Dankworth : trois premières saisons (des épisodes du début à ceux avec Honor Blackman) dans un style jazzy fréquent dans les séries policières de l'époque, le thème est légèrement réorchestré dans la saison 3.

Musique de générique

Compositeurs :

Johnny Dankworth : trois premières saisons (des épisodes du début à ceux avec Honor Blackman) dans un style jazzy fréquent dans les séries policières de l'époque, le thème est légèrement réorchestré dans la saison 3.

Laurie Johnson : saisons ultérieures à partir de l'arrivée de Diana Rigg. Le générique de la saison 4 est devenu le générique de référence, celui de la période culte, il sera précédé d'une introduction pour percussions seules pour la saison 5 et un solo de trompette (le thème de Tara) s'y greffera pour la saison 6. Les New Avengers auront un thème plus énergique, plus percussif, plus dans l'esprit des séries policières des années 1970, même si Laurie Johnson a gardé son fameux motif de quatre notes qui ouvrait le générique des saisons précédentes.

Howard Blake ne composa aucun générique, mais composa la musique de plusieurs épisodes de la saison 6 (comme Miroirs ou Jeux) lorsque Laurie Johnson n'était pas disponible.

Ordre des épisodes

Chapeau melon et bottes de cuir est une série constituée d'épisodes indépendants. C'est-à-dire qu'aucun épisode n'influe sur un autre ou ne s'inscrit dans un arc narratif regroupant plusieurs épisodes. Ainsi, les épisodes et les saisons peuvent être vus dans n'importe quel ordre.

Cependant, quelques exceptions sont à noter, il arrive qu'un épisode se réfère à un autre. Pour la continuité et pour apprécier toute la valeur de l'épisode en question, voici quelques recommandations.

Il existe un épisode de la saison 8 en deux parties : Le Long Sommeil. Il faut donc voir la première partie : L'Ours se réveille avant la deuxième partie : La Danse de l'ours.

La saison 6 contient trois épisodes réalisés sous la direction du producteur John Bryce qui précèdent les trente autres réalisés sous la direction de Brian Clemens, revenu aux commandes de la série. Ces épisodes sont assez différents des autres et de surcroît, Linda Thorson porte une perruque blonde qu'on ne verra plus par la suite. De plus, l'épisode Ne m'oubliez pas fait office de passerelle entre la saison 5 et la saison 6. Les quatre premiers épisodes de la saison 6 à regarder dans l'ordre sont donc : Ne m'oubliez pas, L'Invasion des Terriens, Un dangereux marché et Homicide et vieilles dentelles.

À trois reprises, les Avengers doivent affronter des robots-tueurs : les Cybernautes inventés par le maléfique Dr Armstrong. Ces épisodes sont à voir dans l'ordre chronologique. Il faut donc voir Les Cybernautes (saison 4), puis Le Retour des Cybernautes (saison 5) et enfin Le Dernier des Cybernautes (saison 7). Pour apprécier les retrouvailles des Avengers avec l'ambassadeur Brodny, il est conseillé de regarder Un Steed de trop (saison 4) avant L'Homme transparent (saison 5).

La saison 8 de la série comporte des épisodes tournés en France et au Canada et, de plus, s'orientant vraiment vers la fin de la série. Il est donc conseillé de regarder en dernier les trois épisodes français : Le Lion et la Licorne, Le Long Sommeil, parties 1 et 2 ; et pour finir, les quatre épisodes canadiens Complexe X-41, Les Gladiateurs, Bastion pirate et Emily.

À trois reprises, une partenaire de Steed prend ouvertement congé du téléspectateur dans le dernier épisode où elle apparaît. Il faut donc regarder comme dernier épisode de la période Cathy Gale Le Quadrille des homards (saison 3). Comme dernier épisode de la période Emma Peel Ne m'oubliez pas (saison 5) et comme dernier épisode de la période Tara King Bizarre (saison 6).

Relations avec d'autres films et séries

L'épisode Le Vengeur volant (1967) fait un clin d'œil à la série télévisée Batman avec Adam West : John Steed combat le méchant (l'épisode tourne autour d'un comics) à l'aide de panneaux où sont inscrites des onomatopées telles que « Bing ! Vlan !… » le tout appuyé par des interventions musicales de cuivres en « mickey-mousing ».

Honor Blackman tournera dans un James Bond, Goldfinger. Diana Rigg également dans Au service secret de Sa Majesté, où Joanna Lumley a d'ailleurs un rôle. Et Patrick Macnee, lui, sera dans Dangereusement vôtre. Anna Quayle, partenaire de John Steed dans un seul épisode en 1967, sera la même année au générique de Casino Royale.



En 1998 sort le film Chapeau melon et bottes de cuir, basé sur la série, avec Ralph Fiennes dans le rôle de Steed, Uma Thurman dans celui d'Emma Peel et Sean Connery, l'ancien interprète de James Bond, dans le rôle du méchant. Patrick Macnee fait une apparition dans le rôle du colonel invisible. Ce film fut un échec, les fans accusant les producteurs d'avoir trahi l'esprit de la série originale.

Diana Rigg, dans un rôle proche de celui d'Emma Peel, apparaîtra dans deux courts métrages, Diadem et The Minikillers en 1969. Son personnage, peut être vu rangeant des objets dérivés de la série Doctor Who, autre création de Sydney Newman dans l'épisode Death at Bargain Prices. Diana Rigg y jouera d'ailleurs un rôle bien des années après.



  • Chapeau melon et bottes de cuir


  • Chapeau melon et bottes de cuir


  • Chapeau melon et bottes de cuir


  • Chapeau melon et bottes de cuir

Retour haut de page Direction page d'accueil