terminal-media.fr
icon icon facebook icon icon icon icon
cross

CULTURE

MISSION HARPIE


Alors que les français viennent de découvrir les nouvelles dispositions du régime des retraites, un autre sujet dans l’actualité vient surprendre et interroge l’ensemble des membres de la grande famille des serviteurs de l’état, notre armée : l’armée française.

En effet, le mercredi 17 juillet 2017, trois de nos militaires exerçant dans le cadre de la mission Harpie en Guyane sont mort accidentellement. Ils étaient avec plusieurs de leurs camarades en train de lutter contre un camp d’orpailleurs dans la forêt Amazonienne.

Tous les trois faisaient partie du 19ème Régiment du génie de Besançon. Ce soir, j’ai une pensée pour leur famille, femme ou compagne, parent ou enfant. C’est, l’inhalation de gaz mortel qui les a tués dans une mine qu’ils s’apprêtaient à faire sauter avec des explosifs.

Leur mission n’est pas à remettre en cause, elle est tout à fait légitime. Nous protégeons la souveraineté de notre territoire en évitant que ces camps d’orpailleurs ne polluent ces zones et provoque des ravages écologique, ou qu’ils s’imposent sur notre territoire et volent nos réserves d’or.

Chaque année en France, meurt plusieurs dizaines de salariés. Ils se rendent sur leur lieu de travail ou sont sur place et succombent dans un accident ou un incident. Personne n’est à l’abri et quand on est adulte, on mesure le risque. Tous les risques.

Dans l’exercice de sa fonction et au combat, la mort peut vous rattrapez à chaque instant et faites de professionnels, l’armée française toute entière le sait et ne l’oublie jamais.



Pour revenir en haut de la page Retour rubrique