terminal-media.fr
icon icon facebook icon icon icon icon
cross

CULTURE

A l'écoute ou s'enfuir


Parmi les volontés des pays du G7, chacun répond à différentes motivations et comme si ce n’était pas suffisant les ONG font entendre leur voix en pratiquant une campagne de communication contre-productive.

Trublion
Qu’entend-t-on depuis 24 heures ? D’une part, des groupes de trublion politique comme Greenpeace et le Réseau Action Climat dans une sorte de mise en scène en refusant de se rendre à Biarritz, là, où, très exactement, on les attendait. Alors d’accord, 25 accréditations pour assister aux conférences de presse, c’est peu de la part de l’Elysée, mais est-ce un motif sérieux pour boycotter le sommet et le déjeuner du vendredi. Le monde n’attend personne, la terre continue de tourner et quand Jacques Chirac expliquait : « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs », il avait mille fois raison, toute considération politique gardée.

Sang et sueur
Comment ? Des gens qui se battent pour défendre la planète, le climat, l’environnement. Qui ont travaillés, sang et sueur pour faire avancer leurs rapports, ou leurs études avec une stratégie à long terme, stop presque par caprice pour une histoire de calendrier ?

Un geste
Pendant ce temps-là, le président Macron fait un geste, non seulement vers les écologistes qui campent sur leurs positions mais interpelle la conscience des habitants de la planète, pour une concertation du G7 sur les feux dans la forêt Amazonienne. Pour finir, avec pour résultat de faire râler le président Brésilien, monsieur Balsonaro et l’extrême-droite française dans une convulsion, toute pavlovienne dont ils sont coutumiers du fait


Pour revenir en haut de la page Retour rubrique